Voyages hors des sentiers battus

dimanche 25 décembre 2011

Posted by . In | No comments
10 choses à ne pas faire à l’aéroport
Vue nocturne de l'aérogare de Los Angeles.
Lorsque vous vous rendez à l’aéroport, il ne faut pas…
1. Porter trop d’accessoires.
Laissez votre ceinture capricieuse, vos nouvelles boucles d’oreilles, vos bracelets étincelants et tous autres accessoires métalliques et difficiles à enlever, à la maison ou dans vos valises, histoire de ne pas perdre un temps fou –et précieux – aux détecteurs de métal. Les centaines de passagers derrière vous n’en seront que plus reconnaissants.
2. Ne pas prendre le temps de s’imprégner de l’atmosphère.
Théâtre de nombreux et touchants départs et retrouvailles, témoin d’histoires uniques, de déchirements, de joies intenses, d’adieux solennels ou de préludes à l’aventure, les aéroports sont un endroit où chaque minute mérite d’être savourée.
3. Acheter des contenants d’eau, de parfum, de crème et de nourriture AVANT d’avoir passé le point de sécurité.
Maintenant compliqués à garder sur soi et souvent interdits à bord de l’avion, on confisque habituellement ces produits – les contenants de plus de 10 onces - avant même votre passage aux douanes.
4. Porter des bottes ou des chaussures lacées.
Comme il est désormais à la mode de faire se déchausser les passagers lors des nombreux contrôles, laissez de côté vos escarpins lacés et compliqués à remettre, et optez plutôt pour des sandales ou des chaussures toutes simples.
5. Faire son petit comique.
Oubliez les blagues de mauvais goûts et les allusions déplacées à tout ce qui a trait aux armes, aux bombes, à la drogue ou aux terroristes car – même si ce n’est que pour amuser vos amis – les douaniers n’entendent JAMAIS à rire.
6. Oublier ses livres, magazines, jeux, iPod, papier-crayon…
Le temps est long, très long, à l’aéroport. Munissez-vous de beaucoup de lecture, d’une tonne de musique ou de jeux pour passer votre temps – souvent capricieux – d’attente avant ou entre deux vols.
7. Être impatient.
Mettez-vous bien en tête ce qui vous attend : files d’attente interminables, inconfort, bruit, beaucoup de marche, des douaniers blasés ou trop heureux de détenir le pouvoir et, ici et là, un peu de mauvaise humeur. Rien ne sert d’ajouter votre impatience à tous ces beaux moments qui s’offrent déjà à vous.
8. Avoir dépensé tout son argent avant de revenir au pays.
Mettez de côté quelques dollars canadiens ou américains pendant votre voyage, en vue de votre retour au pays. Vous aurez peut-être une petite fringale entre deux vols, aurez probablement envie d’acheter un dernier petit cadeau, ou en aurez besoin en cas de situations imprévues.
9. Ne pas connaître un minimum de mots dans la langue du pays.
Que ce soit votre destination finale ou un simple transfert, assurez-vous de comprendre et de pouvoir articuler un minimum de mots utiles dans la langue du pays de destination, qui pourraient vous être profitables en cas de pépin. (Par exemple : valise, retard, hôtel, avion, billets.)
10. Bouder le plaisir d’offrir des fleurs.
Rien ne fait plus plaisir que de recevoir des fleurs lors de son retour au pays. Ne soyez pas timide et profitez des services de fleuristes à l’aéroport pour souligner de belle façon le retour d’un parent, d’un ami ou d’un amour.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site