Voyages hors des sentiers battus

lundi 26 décembre 2011

Posted by . In
afrique du sud des etendues sauvages - Afrique du Sud: des étendues sauvages
De plus en plus nombreux depuis la fin du régime de l’apartheid, les visiteurs de l’Afrique du Sud y viennent surtout pour ses ciels d’un bleu éclatant, ses réserves d’animaux et ses étendues sauvages. Mais le pays a aussi à offrir la richesse de sa diversité humaine, promesse d’avenir malgré les tensions qui subsistent. Des paysages lunaires du Nord-Ouest à la côte boisée de la Route Jardin, des étendues plates et arides du Karoo central aux montagnes escarpées du Drakensberg, et des vignobles soigneusement entretenus du Cap aux champs de fleurs sauvages du Namaqualand, l’Afrique du Sud abrite une nature d’une étonnante diversité sur une superficie supérieure à celle de la France et de l’Espagne réunies. C’est le seul pays du monde à renfermer la totalité d’un royaume floral: les fynbos, «buissons à feuilles fines» spécifiques de la région du Cap Ouest qui comprennent un ensemble unique de protéas, d’éricacées et d’herbacées. Dans les nombreux parcs naturels situés plus au nord vivent les «Big Five»: buffle, éléphant, léopard, lion et rhinocéros, tandis que sur la côte orientale, animaux aquatiques et oiseaux prospèrent dans des zones marécageuses protégées et des réserves marines. Et puis il y a les plages, destinations de vacances favorites des Sud-Africains, qu’ils aiment le surf, la pêche ou simplement la natation et les bains de soleil.

Cape Town d’un coup d’oeil

La capitale de la province du Cap Ouest occupe un site magnifique au pied des pentes abruptes de la Table Mountain, sur une petite péninsule qui s’enfonce dans l’océan Atlantique au nord du cap de Bonne-Espérance. Elle n’est par la taille que le quatrième centre urbain de l’Afrique du Sud, mais son atmosphère cosmopolite et son cachet historique en font la première destination touristique du pays. Beaucoup de ses bâtiments anciens, tel l’Old Town House de Greenmarket Square, abritent des musées. Les environs permettent de belles promenades, notamment sur la route en corniche du Chapman’s Peak ou dans les vignobles entourant Franschhoek et Stellenbosh.
Lion’s Head sépare les banlieues de Sea Point et Camps Bay du centre-ville. Sur Signal Hill, un vieux canon, le Noon Gun, tire tous les jours à midi précis.
La Table Mountain domine le centre de Cape Town. Plusieurs sentiers mènent au plateau accessible également en téléphérique. Le restaurant installé au sommet sert des rafraîchissements.
Le Victoria Alfred Mall, galerie marchande moderne du Waterfront, s’accorde avec le style des bâtiments anciens rénovés qui l’entourent.
Le phare de Robben Island, haut de 18 m, date de 1863. Il se dresse près du «village» dont le fleuron, la Governor’s House, sert désormais à l’accueil de dignitaires en visite.
La Grande Parade, se transforme en marché animé les mercredis et samedis matin. Les produits proposés vont des tissus, des fleurs et des épices aux jouets et aux montres bon marché. Mieux vaut s’y méfier des pickpockets et des voleurs à la tire.
Le Castle of Good Hope fait revivre l’époque de Jan Van Riebeeck et des premiers colons.

À la découverte de Durban et du Zululand

Un climat subtropical, de longues plages de sable et des eaux tièdes ont fondé la vocation touristique de la région. Durban, avec ses hôtels de luxe, ses centres commerciaux et les attractions du front de mer, offre une base idéale à la découverte d’un littoral varié, bien desservi par la N2. Dans les plaines côtières, de vastes plantations assurent une grande part de la production de sucre du pays. Au nord de Richards Bay, à trois heures de voiture de Durban par d’excellentes routes, commence une région sauvage où le Greater St Lucia Wetland Park offre à des milliers d’oiseaux un habitat aquatique préservé, tandis que les collines voisines de l’Hluhluwe-Umfolozi Park abritent des rhinocéros, des éléphants, des zèbres, des buffles et des lions. Alors pourquoi pas, un voyage afrique du sud ?

Blyde River Canyon et Kruger Park

Le nord-est du pays présente pour principal intérêt ses beautés naturelles: gorges spectaculaires, lacs peuplés de truites et réserves emplies d’animaux sauvages. Pilgrim’s Rest, un ancien village minier, a gardé l’aspect qu’il avait à l’époque de la ruée vers l’or.
Nulle part, la topographie de l’Afrique du Sud ne marque une rupture aussi frappante que le long du Grand Escarpement, où le plateau central et le Drakensberg s’effondrent à l’est dans la plaine du Lowveld. Ici, la Blyde River a creusé un magnifique ravin et la vue porte par endroits jusqu’aux approches du Mozambique. Les pluies abondantes qui arrosent les reliefs alimentent de très nombreuses cascades, et ont rendu possibles la plantation de pins et d’eucalyptus et le développement de l’exploitation forestière. La Panorama Route, qui part de Graskop, une petite bourgade animée porte bien son nom avec des points de vue tels que la «fenêtre de Dieu». Dans la plaine, le Kruger National Park, l’une des réserves naturelles les plus anciennes et les plus étendues du monde, protège un vaste territoire le long de la frontière avec le Mozambique. La partie méridionale du parc, au sud de la Letaba River, est particulièrement réputée pour sa faune. C’est aussi la plus proche de l’agglomération urbaine du Gauteng, et de très loin la plus fréquentée. L’est et le nord du parc possèdent des endroits préservés de la foule. Beaucoup plus coûteuses, les réserves privées qui bordent le parc Kruger à l’est proposent des prestations personnalisées et, pour certaines, luxueuses. Le Lowveld est une région de domaines producteurs d’agrumes. Mais climat et sol se prêtent aussi à la culture du tabac, des avocats et des mangues.
Un climat subtropical, de longues plages de sable et des eaux tièdes ont fondé la vocation touristique de la région. Durban, avec ses hôtels de luxe, ses centres commerciaux et les attractions du front de mer, offre une base idéale à la découverte d’un littoral varié, bien desservi par la N2. Dans les plaines côtières, de vastes plantations assurent une grande part de la production de sucre du pays. Au nord de Richards Bay, à trois heures de voiture de Durban par d’excellentes routes, commence une région sauvage où le Greater St Lucia Wetland Park offre à des milliers d’oiseaux un habitat aquatique préservé, tandis que les collines voisines de l’Hluhluwe-Umfolozi Park abritent des rhinocéros, des éléphants, des zèbres, des buffles et des lions.

Blyde River Canyon et Kruger Park

Le nord-est du pays présente pour principal intérêt ses beautés naturelles: gorges spectaculaires, lacs peuplés de truites et réserves emplies d’animaux sauvages. Pilgrim’s Rest, un ancien village minier, a gardé l’aspect qu’il avait à l’époque de la ruée vers l’or.
Nulle part, la topographie de l’Afrique du Sud ne marque une rupture aussi frappante que le long du Grand Escarpement, où le plateau central et le Drakensberg s’effondrent à l’est dans la plaine du Lowveld. Ici, la Blyde River a creusé un magnifique ravin et la vue porte par endroits jusqu’aux approches du Mozambique. Les pluies abondantes qui arrosent les reliefs alimentent de très nombreuses cascades, et ont rendu possibles la plantation de pins et d’eucalyptus et le développement de l’exploitation forestière. La Panorama Route, qui part de Graskop, une petite bourgade animée porte bien son nom avec des points de vue tels que la «fenêtre de Dieu».
Dans la plaine, le Kruger National Park, l’une des réserves naturelles les plus anciennes et les plus étendues du monde, protège un vaste territoire le long de la frontière avec le Mozambique. La partie méridionale du parc, au sud de la Letaba River, est particulièrement réputée pour sa faune. C’est aussi la plus proche de l’agglomération urbaine du Gauteng, et de très loin la plus fréquentée. L’est et le nord du parc possèdent des endroits préservés de la foule. Beaucoup plus coûteuses, les réserves privées qui bordent le parc Kruger à l’est proposent des prestations personnalisées et, pour certaines, luxueuses.
Le Lowveld est une région de domaines producteurs d’agrumes. Mais climat et sol se prêtent aussi à la culture du tabac, des avocats et des mangues.
Phản ứng:

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site