Voyages hors des sentiers battus

samedi 31 décembre 2011

Posted by . In | No comments
australie entre desert et plages - Australie: entre désert et plages
Aux antipodes de l’Europe, l’Australie est le plus vieux continent du monde. Les Aborigènes qui le peuplent depuis plus de 40 000 ans ne sont plus qu’une petite minorité dans une nation de plus de dix-millions d’habitants marquée par son héritage anglo-saxon. Près de neuf Australiens sur dix vivent dans les grandes villes de la côte, laissant l’intérieur au désert et aux moutons. Aussi vaste que les États-Unis ou la totalité du continent européen, l’Australie possède près de 18 000 km de côte et offre des paysages contrastés, forêts tropicales et récifs de corail du Nord, terres rouges et désertiques de l’intérieur et reliefs verdoyants de la Tasmanie. La principale chaîne de montagne, le Great Dividing Range, ne dépasse guère 1 500 m d’altitude et court le long du littoral oriental, séparant la bande fertile en bord de mer de l’immense zone aride de l’Outback.
L’Australie, à cause de son isolement, abrite une flore particulière dominée par l’eucalyptus ou gommier, dont il existe quelque 500 espèces. Ici, les arbres perdent leur écorce plutôt que leurs feuilles, les fleurs n’ont pas de parfum et, en dehors de l’acacia, ne s’épanouissent que brièvement. La faune est tout aussi exceptionnelle car les marsupiaux tels que le kangourou et le koala l’importent sur les mammifères placentaires. L’ornithorynque et l’échidné sont les seuls animaux de la planète à pondre des œufs mais à allaiter leurs petits.
L’ancienneté géologique du continent n’apparaît nulle part de manière plus évidente que dans l’immense territoire intérieur désertique ou demi-désertique appelé Outback.
Là s’étendait jadis une mer intérieure et l’aridité a préservé en Australie-Occidentale des fossiles âgés de 350 millions d’années, les plus vieilles formes de vie connues de la planète.
L’Outback australien
L’Outback forme le coeur du continent australien, un coeur parfois où il ne pleut pas pendant plusieurs années. Un ciel d’un bleu éclatant met en valeur les tons ocre, rouges et pourpres de roches qui sont parmi les plus vieilles de la planète. Les «villes» ne comportent que quelques édifices au confort sommaire et des centaines de kilomètres séparent parfois une station-service de la suivante. Cependant, partir à la découverte de l’Outback est une expérience enrichissante. Équipez-vous bien ou participez à un voyage organisé.
Les dromadaires furent importés du Moyen-Orient vers 1870 pour servir de montures. L’Outback est le dernier endroit au monde où vivent des dromadaires à l’état sauvage. Les touristes peuvent participer à des safaris.
La vie dans l’Outback
L’outback reste dans sa majeure partie une terre de pionniers à l’écart de la nation moderne. Son image traditionnelle, une bicoque en bois entourée jusqu’à perte de vue d’un désert poussière rouge, n’a rien perdu de sa justesse. Cependant, quelques localités ont vu le jour au cours de ce dernier siècle et les principales routes entre États n’exigent plus de véhicule tout-terrain.
Camper dans le bush, la brousse australienne, seul ou en groupe, constitue un des grands plaisirs d’une expédition dans l’Outback. Pour jouir d’un confort relatif sous les étoiles, prévoyez un matériel de couchage protégé, une moustiquaire et un bon réchaud.
Le surf et la plage
L’Australie, cette île-continent qui possède des milliers de kilomètres de littoral, a développé une véritable «culture de la plage». Rares sont les Australiens à vivre à plus de deux heures de voiture de la mer. Pendant les chaudes journées ensoleillées, tout le plus semble n’avoir plus qu’une idée en tête: «the beach», qu’il s’agisse de longues bandes de sable où déferlent les rouleaux ou de criques plus intimes. Les plages de sable doré se couvrent alors de magnifiques corps bronzés et les vagues attirent les baigneurs de tous âges. Le surf, sport national australien, compte encore plus de spectateurs que de pratiquants et attire de vastes foules lors des compétitions organisées régulièrement. Un séjour en Australie offre une merveilleuse occasion de s’initier.
Où faire du surf
Le littoral de la Nouvelle-Galles du Sud et les côtes méridionales de l’Australie-Occidentale et du Queensland sont les plus appropriés. Ce dernier État possède deux zones balnéaires très réputées: Surfer’s Paradise et la Sunshine Coast. Il existe aussi quelques plages propices au surf à la pointe nord-ouest de la Tasmanie. Dans le nord du Queensland, la Grande Barrière de corail arrête les rouleaux bien avant qu’ils n’atteignent le rivage. En été, des méduses aux piqûres redoutables rendent la baignade impossible dans de nombreux endroits.
Activités de plage
La plupart des régions côtières jouissent de températures clémentes en hiver, ce qui permet de pratiquer toute l’année de nombreuses activités de loisirs. Le week-end, des milliers d’embarcations de plaisance, du modeste dériveur jusqu’au yacht, s’affrontent en régate ou sortent en promenade. Les véliplanchistes sortent les jours de vent et le cerf-volant est devenu une forme d’art que le Festival of the Winds célèbre en septembre sur Bondi Beach à Sydney. Enfin, le volley-ball, à l’origine simple distraction entre amis, a désormais sa place aux Jeux olympiques.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site