Voyages hors des sentiers battus

lundi 26 décembre 2011

Posted by . In , | No comments
chamonix - Chamonix, beaucoup plus que du ski
Chamonix
Berceau de l’alpinisme, de la culture de la montagne et des sports d’hiver, Chamonix, c’est beaucoup plus qu’une station de ski. Une expérience riche et diversifiée 

«Un jour ou l’autre, vous skierez à Chamonix», dit la pub. En dépit de mon aversion pour les formules toutes faites des marketeurs-vendeurs, c’est la grâce que je vous souhaite!
Peu d’endroits — et aucun en Amérique du Nord à mon point de vue— peuvent offrir une expérience aussi riche et diversifiée que Chamonix. Évidemment, être encastrée au pied du mythique mont Blanc, le plus haut sommet d’Europe, ne nuit pas…
D’ordinaire, quand je fais un voyage de ski, je ne pense qu’au moment où je rechausserai les planches. Les restos, les villages piétonniers, les boutiques (sauf de ski…), les musées ou les bars ne m’émeuvent pas beaucoup.
Sauf à Chamonix, une ville hors du commun qui m’a reconquis, 28 ans après ma première visite.

Riche histoire

La cité de 10000 habitants a indubitablement une âme. Qui lui vient évidemment de son extraordinaire situation géographique et de sa riche histoire.
Chamonix est le berceau de l’alpinisme, de la culture de la montagne et des sports d’hiver. Balmat et Paccard ont foulé les premiers le sommet du mont Blanc en 1786 en partant de la vallée. Et la ville a accueilli les tout premiers Jeux olympiques d’hiver en 1924.
Mais Chamonix est avant tout un vrai bled, où se sont succédé des générations de fermiers, de bergers, de commerçants, de voyageurs et d’amoureux des hautes cimes. La ville a une vie propre et n’est pas dans son essence, comme d’autres destinations ski, une créature préfabriquée destinée à attirer les clients à la montagne.
Bien sûr, les promoteurs de tout crin ont changé Chamonix au fil des ans, mais la ville a conservé son caractère distinctif.

Trois domaines de ski principaux

Trois domaines skiables principaux s’échelonnent le long de la vallée: Balme, Brévent-Flégère et le coup de cœur de la plupart des skieurs, les Grands Montets.
Les deux premiers sont des incontournables où il faut absolument skier afin de goûter à Chamonix, mais il sera ici question des Grands Montets tout simplement parce que c’est le plus long, le plus élevé et le plus intéressant des domaines skiables de la région.
La plus haute remontée nous mène à presque 3300 mètres (sommet-ski).Une descente du haut du téléphérique de l’aiguille des Grands Montets jusqu’au village d’Argentière donne près de 2000 mètres de dénivelé. Ça, c’est du ski! On peut même y ajouter quelques mètres en grimpant l’escalier de métal jusqu’au belvédère.

Pour aventuriers

C’est ce que notre guide, Raymond Ducroz, un enfant du pays, a proposé aux plus aventuriers d’entre nous.
La plateforme du belvédère est ceinturée d’une clôture qu’il faut enjamber, juste à côté d’un panneau qui dit ceci: «Zone très dangereuse. Passage équipé à l’usage du service des pistes pour le déclenchement des avalanches.» Oups!
Le sentier d’accès est muni d’un câble d’acier en guise demain courante et suit une étroite crête sinueuse jusqu’à une arête qu’il faut contourner.
Après un court passage en équilibre sur une échelle, on rechausse les skis sur un minuscule plateau et c’est la plongée en hors-piste jusqu’au glacier d’Argentière, avec l’aiguille Verte (4121mètres) et le mont Dolent en arrière-plan.
Le ciel était bleu, le soleil ardent, la neige encore fraîche et la compagnie agréable. Le bonheur!

circuit  famille au Vietnam voyages  sur mesure bien adaptés au rythme des enfants  par un tour opérateur vietnamien
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site