Voyages hors des sentiers battus

samedi 31 décembre 2011

Posted by . In | No comments
De A jusqu’à... V
Voici un abécédaire incomplet et partiel de ce fort beau voyage: A COMME DANS ASSEZ
Assez, c’est assez. C’est le cri que l’humble visiteur a peine à retenir face à la horde de marchands ambulants qui le harcèlent sans arrêt dès qu’il met le pied hors de son hôtel ou de son auto. Après quelques jours, ça devient un peu beaucoup achalant.
On comprend que tout le monde a besoin de vivre. Et que gagner sa vie dans un pays où le partage de la richesse relève d’un ordre qui n’est pas le nôtre n’est pas une tâche facile. N’empêche: ça tient de l’exploit que d’éviter ce eye contact qui devient vite synonyme de familiarités indésirables.
B COMME DANS BIÈRE
Pour la bière, on aurait pu s’attendre à de grands produits, les Égyptiens en étant, dans l’Antiquité, de grands producteurs. Il faut croire que certaines grandes traditions se sont perdues. On y trouve cependant la Louxor et la Stella, deux bières dont le goût change selon les brassins. Il y a cependant la Saqqarah Gold, un produit honnête et constant dont le propriétaire est Heineken.
C COMME DANS CIRCULATION
Un de mes copains de tennis, qui est d’origine égyptienne, m’avait affirmé, avant mon départ, que conduire une voiture dans les rues du Caire relevait de l’exploit. Vérification faite, il était en deçà de la vérité: c’est le chaos absolu. Il n’y a qu’un Égyptien pour s’y retrouver et pour décoder les incessants coups de klaxon qui ponctuent les stop-and-go entre deux feux rouges. La circulation y est normalement chaotique et congestionnée.
Cela dit, on a droit, parfois, au spectacle inusité d’un dromadaire et d’un petit âne attelé à une voiture attendant, entre trois Mercedes et une Peugeot, que le feu passe au vert.
E COMME DANS ÉTERNITÉ
Une image qui revient souvent quand on circule dans la campagne égyptienne est celle d’un paysan labourant son champ avec de modestes outils en bois, comme le faisaient ses ancêtres il y a des milliers d’années. Et ça résume, mieux peut-être que tous les monuments du monde, le courage de ce peuple travaillant
À cette différence près qu’il doit maintenant ajouter des engrais à la terre qu’il laboure. Les crues du Nil qui rendaient le sol si fertile ont été stoppées à jamais par le barrage d’Assouan, dont la construction a coûté la vie à quelques milliers de travailleurs.
F COMME DANS FELOUQUE
L’un des plus jolis souvenirs de ce voyage est certainement la balade en felouque sur le Nil. C’est dans cette barque à la voile triangulaire que je me suis rendu sur l’île Kitchener pour une visite du jardin botanique. Se promener pendant quelques heures sans un klaxon avait quelque chose de rafraîchissant. Notre felouque était conduite par un papa et son jeune fils, qui sera sans doute lui-même propriétaire de felouque.
G COMME DANS GUIDE
Leur compétence est généralement irréprochable. Mais agents libres (free lance), ils ont parfois tendance à vous traiter comme leurs produits et à chambarder vos horaires pour accommoder les leurs. À l’occasion, une petite mise au point s’impose.
H COMME HATSHEPSOUT…
À la mort de son mari, Thoutmosis II, Hatshepsout décida de conserver le pouvoir, même si seuls les hommes avaient le droit de régner. Elle se fit représenter avec une barbe, un attribut de pharaon. Elle ajouta à son allure masculine en se faisant bronzer.
À l’époque, seuls les guerriers (et les femmes du peuple) s’exposaient au soleil, reines et princesses protégeant la blancheur de leur teint dans l’ombre de leurs jardins et de leurs palais.
On suppose aussi qu’elle fit passer par les armes les deux ou trois incrédules qui eurent l’audace de s’opposer à elle. C’est ainsi que — féministe avant l’heure —, elle régna de 1473 à 1458 avant J.-C.
… ET DANS HURGHADA
C’est un ancien village de pêcheurs reconverti en station balnéaire. C’est situé sur les bords de la mer Rouge, dont la beauté des coraux et des fonds marins attire les amateurs de plongée du monde entier. Que ce soit au tuba ou avec bonbonne, il faut faire l’expérience d’une belle journée en mer.
En novembre 2007, l’essentiel de la clientèle était constitué de Russes et d’Européens de l’Est. Eh oui, la vodka coulait à flots!
N COMME DANS NIL
C’est plus qu’un fleuve: c’est la vie même de l’Égypte. De tout temps, il a régi la vie du pays et de ses habitants. Il enrichissait autrefois le sol à chacune de ses crues. Bien harnaché par le barrage d’Assouan, terminé en 1964, le fleuve, qui va du sud au nord, fournit maintenant l’énergie électrique du Caire. Sur ses rives, les paysans pompent l’eau pour irriguer leurs champs.
P COMME DANS PRIX
Quel est le prix pour un voyage comme celui-ci? Il était de 7464,04$ pour un forfait de 18 jours (2 personnes). À cela, il faut ajouter les pourboires: plus ou moins 1000$. Pour le reste, chacun dépense comme il le veut. Eh oui, les bijoux en or sont fort beaux. Et l’authentique coton égyptien, quand on en trouve, est exceptionnel.
R COMME RAMSÈS II
Ramsès II est probablement le plus notable des pharaons. Ne serait-ce que par la durée de son règne: de 1279 à 1213 avant J.-C. Pendant les 66 ans de son pharaonat, il fit notamment ériger le temple d’Abou Simbel, celui-là même que la communauté internationale a déplacé de quelques centaines de mètres quand le lac Nasser, créé par le barrage d’Assouan, menaçait de l’inonder.
Il avait pour épouse une femme très belle, une Nubienne (Africaine) dont le nom, Nefertari, signifiait justement la «Belle des belles».
Ramsès II appliqua un principe que Louis XIV reprit: occuper son peuple par des guerres et de grands travaux. Les peuples laborieux font les rois heureux. Bref, Ramsès II, c’est le king des pharaons.
S COMME DANS SOUK
On dit que le souk (marché public) du Caire est l’un des plus grands du Moyen- Orient. Je veux bien le croire. Une petite trempette a suffi pour m’en convaincre. Imaginons des dizaines et des dizaines de rues Sainte-Catherine dans lesquelles s’empileraient, à perte de vue, d’innombrables boutiques et échoppes: c’est ça, le souk du Caire. À côté de ça, nos centres commerciaux font bien petit.
… ET DANS SPHINX
Oui, le Sphinx est énorme. Non, il ne va pas très bien. Il a une partie du visage fort abîmée. Qu’importe: c’est impressionnant. Comme tous les lieux touristiques du pays, on ne peut y accéder qu’en passant à travers une foule de marchands de tout crin et de tout poil que les gendarmes locaux peinent à contenir.
V COMME DANS VIN
Avis aux amateurs de vin: l’Égypte n’est pas la Bourgogne! Quand on propose du vin, c’est généralement un produit local appelé Oberlisk mais que des compagnons de voyage avaient surnommé Obélix, tant il était rugueux. Les rares vins français qu’on m’a proposés étaient des petits côtes-du- Rhône à 15$ dans les SAQ québécoises mais qu’on vendait près de 100$ à l’hôtel (le Sheraton, au Caire).
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site