Voyages hors des sentiers battus

samedi 31 décembre 2011

Posted by . In | No comments
egypte - En Égypte sur les traces d'Agatha Christie
Photo: Inmagine
Assouan- La vue de la terrasse de l’hôtel Old Cataract est, en un seul mot, fabuleuse. Sur le Nil, droit devant vous, les felouques zigzaguent pour attraper les bourrasques de vent dans leurs voiles latines. Au milieu de la rivière, l’île Éléphantine, avec ses ruines de l’ancienne ville d’Abou vieilles de 3000 ans, s’élève presque comme une hallucination.
La suite d’Agatha Christie
Il ne faut pas beaucoup d’imagination pour visualiser la regrettée Agatha Christie, la plus populaire auteure de romans policiers du monde avec 500 millions d’exemplaires vendus, prenant son thé de l’après-midi ici, ou sirotant un cocktail en admirant un coucher de soleil spectaculaire. Ensuite, peut-être traversait-elle le hall de marbre, prenait-elle l’ascenseur et allait-elle s’asseoir à son bureau pour écrire.
Ce même ascenseur à cage de métal est encore en usage aujourd’hui et permet aux invités de visiter les célèbres suites de luxe de l’hôtel, quand elles sont vacantes.
La «suite Agatha Christie» comprend une petite véranda dont la vue, puisqu’elle est plus élevée, est peut-être encore meilleure que celle de la terrasse. A l’écart de la chambre à coucher principale on retrouve un petit salon équipé d’un bureau.
«Mme Christie a écrit ici, à ce bureau, et sur la terrasse en bas, nous explique notre guide. Elle a écrit Mort sur le Nil ici, et d’autres livres.»
L’hôtel Cataract (le mot «Old» a été ajouté au nom il y a 10 ans) occupe une place de choix dans les premières pages de ce roman, où le détective créé par Christie - Hercule Poirot, l’homme dont les «petites cellules grises» ont élucidé les mystères les plus intrigants - rencontre pour la première fois les personnages. Christie a déjà dit que ce livre, écrit en 1937, est son préféré parmi tous ceux dont l’action se déroule à l’étranger.
La suite comprend une chambre à coucher avec un lit double, une table, un sofa et des chaises, une gigantesque salle de bain faite de marbre et le petit salon. Aucun livre de Christie ne se retrouve sur les tablettes, mais il y a une copie de Mort sur le Nil à la bibliothèque de l’hôtel, assure la guide.
Elle ajoute, «Agatha Christie venait ici chaque hiver». L’autobiographie de Christie ne fait aucune mention de séjours réguliers à Assouan, mais les amateurs de son oeuvre savent qu’elle n’a inclus que quelques faits bien choisis dans ses mémoires.
L’hôtel de Thomas Cook
L’hôtel, construit en 1899, était le rêve du premier voyagiste de l’histoire, le Britannique Thomas Cook, qui l’a fait construire comme destination de luxe pour ses clients bien nantis. C’était, comme l’a fait remarquer un auteur, «l’époque des complets blancs et des ventilateurs de plafond, quand les invités débarquaient avec leurs malles et restaient pour toute la saison».
Le Cataract a alors été décrit comme «le plus bel endroit où descendre en Égypte», et ce l’est encore: une combinaison d’élégance édouardienne et orientale, ses dalles de marbre, ses tapis intriqués, ses pièces vastes, des plafonds hauts de cinq mètres et des bistrots confortables.
Des voyageurs célèbres
Parmi ceux qui y sont descendus on retrouve Howard Carter, qui a découvert la tombe du roi Toutankhamon et qui était un ami du mari de Christie, l’archéologue Max Mallowen; le tsar Nicolas II de Russie; sir Winston Churchill; l’ancien président américain Jimmy Carter; Farouk, le dernier roi d’Egypte; Diana, princesse de Galles; et l’acteur Peter Ustinov et d’autres membres de la distribution d’un film tourné en 1979 qui s’inspirait du roman de Christie, et dont certaines scènes ont été filmées ici.
Tous ont mangé, et ont certainement été émerveillés, par la salle à manger principale, le Restaurant à coupole érigé en 1902, avec ses plafonds voûtés, ses vitraux, ses arcs en fer à cheval et son service de table plaqué d’or.
Sur le Nil
Aujourd’hui, comme au moment de sa construction, l’hôtel Cataract est le point de départ pour explorer cette partie de la vallée du Nil, à 800 kilomètres au sud du Caire. Il y a beaucoup à faire et à voir.
Vous pourriez commencer par prendre une felouque au quai plus bas pour faire voile jusqu’à l’île Botanique, pour déambuler parmi les fleurs et les arbustes et écouter le chant des oiseaux exotiques. Les felouques vous mènent aussi aux Tombeaux des Nobles, sur la rive occidentale.
On retrouve aussi sur la rive occidentale le mausolée du troisième Aga Khan et de sa femme, la Bégum. L’Aga Khan - le leader spirituel des ismaéliens, une secte chiite - et sa femme ont passé leur lune de miel au Cataract. Ils y sont revenus régulièrement et ont choisi son lieu de sépulture ici. Il est mort en 1957.
Un peu plus loin on retrouve le temple de la déesse Isis à Philaé, ainsi que les temples et statuaires d’Abou Simbel. Les monuments d’Abou Simbel ont été déplacés vers un endroit plus élevé, dans le cadre d’une mission internationale «de sauvetage», quand ils ont été menacés d’être submergés lorsque le Haut Barrage d’Assouan a été construit dans les années 1960.

L’ESSENTIEL

Où loger
Le prix des chambres à l’hôtel Sofitel Old Cataract (son nom officiel) va de 200 $ à 525 $ CAN par jour. Il y a 123 chambres et huit suites. La suite présidentielle est disponible pour 1850 $ CAN; c’est l’ancienne suite où le roi Farouk, déposé en 1952, prenait ses vacances. D’autres suites portent les noms, entre autres, de Christie (1150 $ CAN), Carter et Churchill (950 $ CAN). Pour plus de détails, visitez sofitel.com et inscrivez le code d’hôtel 1666 sous «Quick Search and Reservations».
Plus d’informations
Pour des renseignements au sujet du tourisme en Egypte, communiquez avec le consulat égyptien, 1253 ave McGill College, bureau 250, Montréal, H3B 2Y5, 514-861-4420.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site