Voyages hors des sentiers battus

samedi 31 décembre 2011

Posted by . In | No comments
Les grandes savanes des plateaux Batéké
Photo: Journal de Montréal
Le canyon rose de Lékoni, au coeur des plateaux Batéké.
LÉKONI, région sud-est du Gabon | Zone de grands espaces ouverts jusqu’à l’horizon, les plateaux Batéké, situés aux confins du territoire gabonais, représentent une formation géologique unique. Des collines formant d’immenses étendues de savanes, où ne poussent que des herbes folles et une végétation arbustive rase, composent le paysagede loin en loin entrecoupé de vallons, de rivières et de bosquets.
Il s’agit en réalité de dunes géantes coiffées d’une infime couche de terre. À quelques endroits, comme à Lékoni, les dunes, décoiffées, se sont effondrées, créant des cirques immenses aussi appelés canyons ici. Il existe ainsi le canyon rose, le canyon blanc et le canyon vert.
Cirques et canyons
Sous l’effet combiné des vents et des pluies torrentielles, quelques collines se sont écroulées, le sable a été mis à nu, formant des parois ordonnées comme un labyrinthe où cohabite toute une palette de couleurs.
Dans l’un de ces cirques naturels, le rose surtout est éclatant, mais l’ocre, le marron et le blanc colorent aussi l’infinité de lignes et de structures sculptées par la nature. La végétation entrecoupe certaines de ces formations.
Sous l’équateur, en saison sèche (qui correspond à notre été), le temps apparaît chaque jour couvert, comme si le ciel concentrait les nuages en vue de la saison pluvieuse.
Pour apprécier pleinement l’aspect grandiose des cirques, il faut donc rester un certain temps sur place, de manière à profiter de chaque percée de rayons lumineux susceptibles de faire éclater les couleurs.
Parc national
Plus au sud par rapport au village de Lékoni, les autorités ont délimité, en 2002, le parc national des plateaux Batéké, dont les infrastructures et les services se trouvent seulement au stade de l’organisation.
L’écosystème se compose de collines couvertes de savanes mais également des forêts-galeries que traverse la rivière Mpassa. Le parc abrite aussi des canyons encore inconnus, dit-on.
Dans cette zone naturelle, une fondation a entrepris de réintroduire des jeunes gorilles orphelins. C’est également le secteur du Gabon où l’on peut observer la plus grande variété d’oiseaux, assure-t-on. Les oiseaux migrateurs y ont leurs habitudes, notamment les cigognes.
Les grands mammifères, comme les éléphants, les buffles et les sitatungas, occupent les forêts-galeries. On peut également y observer des antilopes et même des lions.
Les plateaux Batéké se situent à près de cent kilomètres à l’est de Franceville, non loin de la frontière du Congo Brazzaville.
La route pour s’y rendre est de bonne qualité. Cela s’explique, semble-t-il, par le fait que le président Omar Bongo est natif de la région.
Le village natal du président, rebaptisé Bongoville, témoigne d’ailleurs éloquemment de ses largesses pour les siens, avec ses maisons proprettes en bordure de route, son palais présidentiel, son hôtel pour les hôtes de passage, de même que le monumental cimetière du clan familial Bongo.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site