Voyages hors des sentiers battus

mercredi 28 décembre 2011

Posted by . In
 
Dien Bien Phu est accessible depuis Hanoi soit par la route (500 Km) avec une étape intermédiaire à Son La, soit par l’avion (une heure de vol). Cette distance par rapport à Hanoi fait que Dien Bien Phu est souvent inclus comme une étape dans un circuit fermé d’au moins 5 jours vers le Nord – Ouest du pays dont l’intérêt est moyen car les paysages, même s’ils sont grandioses, restent plus ou moins monotones. L’extension Hanoi – Dien Bien Phu en avion est rarement proposée, sauf si le voyageur tient vraiment à visiter cet ancien champ de bataille.

Les centres d’intérêt de Dien Bien Phu comprennent le Musée de la guerre, le Poste de commandement de De Castries, le Poste de commandement du Général Giap et de ses conseillers. On peut également visiter les profonds tunnels qui servaient d'abris en cas de bombardement. L'excursion vers le poste de commandement du général Giap est l'occasion de découvrir les richesses des montagnes qui entourent Dien Bien Phu. Panoramas splendides, lacs, cascades, villages très typiques. Les diverses minorités ethniques qui peuplent cette région en sont incontestablement la plus grande richesse.
Ðiện Biên Phủ est une petite plaine au nord-ouest du Viêt Nam dans la province de Lai Châu dans le haut Tonkin, et dans laquelle se trouve la petite ville de Ðiện Biên Phủ, renommée par les vietnamiens. Elle se trouve à proximité des frontières chinoise et laotienne, en plein pays thaï (pays des tai dam). En vietnamien, Ðiện désigne une administration, Biên un espace frontalier et Phủ un district, soit, en termes francisés, « chef lieu d'administration préfectorale frontalière ». En langue tai, la ville se nomme Muong Tenh, muong, désignant le lieu, pays ou ville et "then", le ciel. Elle se présente comme une grande plaine couverte de rizières et de champs, avec le village proprement dit, et une rivière (la Nam Youn) qui traverse la plaine. C'est le seul endroit plat à des centaines de kilomètres à la ronde, il comporte un ancien aérodrome aménagé par les Japonais durant la Seconde Guerre mondiale.
Après sa conquête en novembre 1953 au cours de l'opération Castor, elle fut, l’année suivante, le théâtre d'une violente bataille entre le corps expéditionnaire français, composé de diverses troupes de l’armée française et de l’armée coloniale française, ainsi que le bataillon parachutiste vietnamien, sous le commandement du colonel de Castries (nommé général durant la bataille) et l’essentiel des troupes Việt Minh sous les ordres du général Giáp.
Cette bataille vit la victoire du général Giap le 7 mai 1954 et fut la dernière de la guerre d'Indochine, exceptée l'embuscade du Groupe Mobile 100 à An Khé quelques jours avant les Accords de Genève. La France quitta la partie nord du Viêt Nam (le Tonkin), après les accords de Genève, signés en juillet 1954, qui instauraient une partition du pays le long du 17e parallèle.

Phản ứng:

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site