Voyages hors des sentiers battus

samedi 31 décembre 2011

Posted by . In | No comments
islande - Islande: à l’assaut des montagnes et des volcans
© Myriam Lefebvre
Des paysages à couper le souffle, des montagnes rappelant Le Seigneur des anneaux, d’immenses cascades, des zones volcaniques uniques, des geysers, des nuages de vapeur…

L’Islande est sans contredit l’endroit par excellence pour vivre la réelle nature sauvage et expérimenter le tourisme d’aventure.

Le pays se positionne d’ailleurs au deuxième rang des destinations d’aventure du monde, selon un classement effectué par l’Adventure Travel Development Index (ADTI). L’Islande regorge d’activités extérieures tels le rafting, l’équitation, l’escalade, la randonnée pédestre ou la plongée sous-marine et propose un système de transport infaillible pour les touristes souhaitant se déplacer facilement d’une activité à l’autre.

Quelques incontournables 

Le Golden Circle est le circuit parfait pour découvrir trois des coins les plus chauds du pays. Les visiteurs ont d’abord rendez-vous avec le Parc national de Þingvellir, un important lieu de l’histoire islandaise et de son indépendance. Ils découvrent ensuite les impressionnantes chutes de Gulfoss, de plus de 30 mètres de hauteur, qui détrempent quelque peu les marcheurs. Puis, ils sont dirigés vers le site Geysir, où ils peuvent observer de nombreux geysers en activité, dont le populaire Strokkur qui produit une éruption d’environ 20 mètres toutes les cinq minutes.

Le massif de Landmannalaugar est situé tout près du volcan Hekla, dans le sud du pays. Il s’agit d’une des régions les plus spectaculaires de l’Islande pour ses paysages mystérieux, rougeâtres et tourmentés. Le sentier Laugavegur est l’un des chemins les plus pratiqués; il est possible d’y apercevoir le canyon de Markarfljótsgliúfur, les montagnes rhyolitiques et la vallée de Þórsmörk entourée de glaciers.
Les aventuriers ont la chance inouïe de vivre une expérience glaciaire en se rendant tout près du parc national de Skaftafell , au lac Jökulsárlón, où ils peuvent naviguer sur des bateaux pneumatiques au travers de petits icebergs. Les couleurs de ces derniers captent l’attention; certains paraissent jaunes en raison du sulfure volcanique. Quant à la région entourant l’immense glacier Vatnajökull, elle propose de multiples randonnées à cheval ou à pied.

La conquête des volcans 

L’une des activités les plus en vogue en Islande est l’escalade de volcan. Certains excursionnistes souhaitent vivre une aventure qui sort de l’ordinaire… Admirer le point de départ de grandes catastrophes telles les éruptions de Eyjafjallajökull et de Grímsvötn n’a justement rien de commun! Des compagnies d’aventure comme Trekking Travel proposent des journées complètes d’escalade dans les volcans.
Les randonneurs sont alors appelés à marcher dans de la cendre durant des heures entières, jusqu’à ce qu’ils se rendent enfin au sommet, au cratère, là où ils peuvent retrouver de la lave cristallisée, de petits geysers et la nette impression d’être devenu un grand explorateur.
Plus la randonnée avance, plus les montagnes se réchauffent. Au sommet, il est même dangereux de se brûler en touchant la lave cristallisée. Les marcheurs ont la sensation d’être dans un sauna tellement la température est soudainement élevée, mais aussi parce qu’il est difficile de respirer en raison de la présence élevée de soufre volcanique dans l’air.

Il n’est pas conseillé de s’aventurer dans les volcans sans guide. Il y a énormément de brouillard dans ces régions. Même si des pancartes ont récemment été apposées pour aider les touristes à se situer, il est difficile de voir à plus de cinq mètres devant soi et les pentes sont atrocement abruptes. Aussi, il est très risqué de marcher sur de la «dead ice», des zones de glace morte recouvertes de cendre qui peuvent s’effondrer à tout moment.

Un système de transports hors du commun 

Un aspect favorable au tourisme en Islande : à défaut de comprendre la langue, les visiteurs sont extrêmement bien orientés. Les institutions touristiques ont travaillé de concert afin de concevoir un réseau de transport très avantageux. Il est possible de demeurer à Reykjavik, la capitale du pays, pendant tout son séjour. Les voyageurs n’ont qu’à s’inscrire au système de Flybus (www.re.is/Flybus), qui les transporte d’une activité à l’autre, puis les ramènent à la ville en fin de journée.
Ainsi pris en charge, il ne leur reste plus qu’à se laisser enchanter par 1001 activités plus fascinantes les unes que les autres, à vivre des expériences qu’ils ne pourraient pas vivre ailleurs qu’en Islande. Et avec un paysage aussi grandiose, même une activité aussi simple qu’une promenade à cheval devient une vraie source d’euphorie.

***
LE SAVIEZ-VOUS?

Véritable boom touristique

- Le tourisme est en forte progression en Islande. Selon des données recueillies par le Icelandic Tourist Board, le nombre de visiteurs a atteint 494 769 en 2010, alors qu’il n’atteignait pas les 375 000 il y a cinq ans.
- Le nombre de visiteurs canadiens aussi est en forte progression. Alors qu’en 2007, 6296 Canadiens se sont rendus en Islande, 13 447 ont fait de même en 2010, ce qui représente plus du double de voyageurs.
- Selon les données amassées au cours des derniers mois, 2011 risque d’être une année record pour le pays.
- Pour planifier son séjour: www.icetourist.is



Paysage du parc national de Þingvellir.

Pour trouver un bon guide francophone vietnamien contactez nous infos@trekvietnamtour.com
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site