Voyages hors des sentiers battus

samedi 31 décembre 2011

Posted by . In , | No comments
jerusalem - Jérusalem, à la croisée des religions
Vue sur la mosquée d'Omar, Jérusalem
Ville la plus convoitée sur terre, Jérusalem offre certainement une expérience mystique au voyageur. À toucher le mur des Lamentations, à suivre les mêmes pas que Jésus sur le chemin de croix ou à admirer la coupole dorée de la mosquée d’Omar, on éprouve une fascination, que l’on croie ou non à un dieu.
Bâtie sur les collines de Judée il y a 3 000 ans, la ville sainte se dévoile d’abord du sommet du mont des Oliviers. Mosquées, cimetière juif, tours modernes, quartiers résidentiels, la vue est imprenable et idéale pour les photos.
Pour accéder à la vieille ville, mieux vaut emprunter la porte de Jaffa. Les rues, faites de pierres, se dispersent à travers les quartiers juif, chrétien et musulman. Empruntez-les le jour et la nuit. Le contraste est saisissant. Le jour, les marchands envahissent les rues; la nuit, tout est désert. Seuls quelques lampadaires éclairent faiblement les rues.
Plusieurs sites de la vieille ville de Jérusalem sont incontournables. Il faut absolument aller toucher le mur des Lamentations, dans le quartier juif, devant lequel se recueillent les fidèles, à toute heure du jour et de la nuit. Il s’agit d’ailleurs du lieu le plus sacré pour les Juifs du monde entier.
Dans le quartier chrétien, de nombreux touristes marchent le long de la Via Dolorosa, le chemin de croix qu’aurait emprunté le Christ jusqu’au Saint Sépulcre.
La Via Dolorosa commence avec le couvent de la Flagellation et se poursuit en 14 stations jusqu’à la basilique du Saint Sépulcre qui abrite le Golgotha, le rocher sur lequel aurait été plantée la croix qui signale le tombeau de Jésus.
Pour un lieu plus paisible, la visite de l’église Sainte-Anne s’impose. D’architecture romane, l’église est dans un état parfait de conservation. À côté du parvis se trouvent les vestiges d’un lieu de guérison que les Hébreux appelaient Bethesda. Selon l’évangile, le Christ y aurait guéri le paralytique.
Sorties nocturnes
Pour des soirées animées, c’est à l’extérieur des vieux murs que l’action se déroule. Près du carré Zion, le restaurant Little Jérusalem, avec sa terrasse extérieure, sa décoration moderne et ses musiciens de jazz, offre une ambiance agréable pour le souper.
Près de là, la rue Ben Yehuda est bondée de pubs et de discothèques. Même si on y boit peu, la jeunesse est au rendez-vous durant une bonne partie de la nuit.
Jérusalem possède également son lot de musées, dont celui de la Tour de David qui raconte la riche histoire de la cité. Quant au musée de Yad Vashem, nouvellement construit, il traite de l’histoire de l’Holocauste et présente aussi des œuvres de même que des témoignages d’artistes juifs déportés dans les camps de concentration. Si vous êtes amateur de photo, sachez que la prise de photos est limitée durant le sabbat, soit du vendredi au samedi soir. Aucune photo n’est permise au mur des Lamentations.
Concernant les autres places publiques, c’est à vos risques et périls. L’auteure de ces lignes s’est fait traiter de «folle» pour avoir osé photographier une rue de la vieille ville de Jérusalem le soir du sabbat.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site