Voyages hors des sentiers battus

samedi 31 décembre 2011

Posted by . In | No comments
costa rica - L' incontournable du Costa Rica
Plus de 300 km de côtes et 70 plages différentes, maintenant plus accessibles grâce à l’aéroport international de Liberia, bordent la province de Guanacaste et la péninsule de Nicoya. Pêche, natation, planche à voile, surf, plongée, observation des tortues et des oiseaux sont au programme de la visite de ce littoral.

Mais le Guanacaste, c’est aussi des parcs et réserves en grand nombre, lesquels protègent des lacs, des volcans, des forêts et des grottes. Plus du tiers de tous les parcs du pays sont situés dans le Guanacaste. C’est également l’endroit où se trouve la plus grande zone de protection de la forêt sèche tropicale du monde.

Un pays dans le pays, le Guanacaste, et la péninsule de Nicoya en particulier, est en voie de devenir, avec son climat chaud mais sec, la plus importante destination touristique du Costa Rica.

ATTRAITS

Voici un avant-goût de ce qui vous attend dans cette formidable région du Costa Rica.
Liberia
Capitale de la province de Guanacaste, peuplée de quelque 40 000 habitants, Liberia se présente comme une ville somme toute assez sympathique. On y trouve de nombreux commerces et services, ce qui est pratique lorsqu’on se dirige vers les plages et les attraits des environs.

Dynamique le jour, Liberia demeure animée le soir. Il faut voir le grand Parque Central à ce moment pour s’en convaincre. Bien ombragé le jour grâce à de beaux grands arbres matures, l’endroit devient le rendez-vous par excellence de toute la population de la capitale provinciale après le dîner. La Calle Central a été fermée et est désormais réservée à la circulation piétonne. Les gens utilisent donc d’autant plus l’espace que son aménagement marie bien la végétation aux secteurs de promenade.

Parque Nacional Rincón de la Vieja
Tout simplement l’un des plus beaux parcs du Costa Rica, le Parque Nacional Rincón de la Vieja a vraiment tout pour plaire aux amants de la nature et aux adeptes de la randonnée pédestre. ¬Chose curieuse, il n’est que le neuvième parc le plus visité du pays. Vous y trouverez des paysages magnifiques, des points de vue époustouflants, un volcan qui a du caractère, des rivières apaisantes, des chutes spectaculaires, des eaux thermales relaxantes, des sites de baignade, des aires de pique-nique, des terrains de camping, des sentiers bien balisés ainsi qu’une documentation bien détaillée (dépliants et cartes), ce qui est plutôt rare au pays.

Parque Nacional Guanacaste
Le Parque Nacional Guanacaste fut créé le 25 juillet 1989, jour où l’on célèbre la fête de la province de Guanacaste. D’une superficie de 32 512 ha, il prolonge, en fait, le Parque Nacional Santa Rosa du côté est de l’Interamericana, formant ainsi un corridor naturel et essentiel à un grand nombre d’espèces animales vivant dans la région. Or, beaucoup d’animaux ont besoin d’un vaste territoire pour chasser, selon les saisons, dans la montagne, la plaine ou la mer. Avec la création de ce parc, plusieurs types d’habitats naturels demeurent protégés, depuis la côte du Pacifique jusqu’à 1 659 m d’altitude, soit au sommet du volcan Cacao.

Parque Nacional Santa Rosa
Rares sont les parcs où l’on trouve à la fois la mer, la plage, la plaine, la montagne, des aménagements d’accueil ainsi qu’un site historique. Pourtant, c’est ce qui vous attend si vous visitez l’imposant Parque Nacional Santa Rosa, situé à l’extrémité nord-ouest de la province de Guanacaste et à seulement quelques kilomètres du Nicaragua. Non seulement le Parque Nacional Santa Rosa est-il l’un des plus grands au Costa Rica, mais il est également l’un des plus visités, venant au quatrième rang.

Le nord de la péninsule de Nicoya
Composé d’une série de baies et d’anses aux somptueuses plages de sable immaculées, le littoral accidenté du nord de la péninsule de Nicoya offrent aux vacanciers en quête de soleil, de mer et de beautés naturelles, un éventail d’activités qui saura satisfaire les plus exigeants. C’est ici que commence le chapelet de plages qui font du Guanacaste une région de villégiature balnéaire de première importance au pays.

Parque Nacional Marino Las Baulas
Si vous désirez vivre une expérience fascinante, émouvante et enrichissante, rendez-vous au Parque Nacional Marino Las Baulas afin d’y observer l’une des nombreuses tortues-luths ¬(Dermochelys coriacea) venue pondre ses œufs sur la Playa Grande. Cet événement se produit presque chaque nuit entre les mois d’octobre et de février, et particulièrement durant les mois de décembre et de janvier. Le Parque Nacional Marino Las Baulas, d’une superficie totale de 22 500 ha, dont 22 000 ha marins, fut créé en 1991 dans le but de protéger ce lieu de ponte, l’un des plus importants au monde, qui, au cours des années, était envahi par les visiteurs, dont certains, aux attitudes outrancières, allaient jusqu’à se balader à dos de tortue!

Le centre de la péninsule de Nicoya

La péninsule de Nicoya est le berceau de la culture autochtone Chorotega qui connaît aujourd’hui un regain de popularité. Le village de Guaitil est au cœur de cette effervescence. Sur les routes de la région, vous verrez souvent passer des bœufs qui tirent des carrioles ou des charrettes, menées par de campesinos assez pauvrement vêtus, la machette et la gourde à la ceinture.

Nicoya
La ville de Nicoya (du nom d’un chef autochtone du début du XVIe siècle) sert de chef-lieu commercial pour l’ensemble de la région de la péninsule. Elle est également le siège de l’activité d’élevage de bétail des environs. Un rodéo s’y tient d’ailleurs en juillet. Outre ce rodéo et la présence de la deuxième plus ancienne église coloniale du pays, au coin nord-est du parc central, son principal intérêt réside dans le fait qu'elle est un lieu de transit pour les gens explorant la région, particulièrement le Parque Nacional Barra Honda et les plages des environs de Sámara.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site