Voyages hors des sentiers battus

lundi 26 décembre 2011

Posted by . In , , | No comments
cappadoce - La Cappadoce, pays de fées
© Véronique Leduc
Les habitations troglodytiques creusées à même les cheminées de fées sont étonnantes.
Aller en Cappadoce, c’est entrer dans un autre monde. Entre le paysage lunaire et le désert, cette région de la Turquie offre au regard des kilomètres de vallées décorées de hauts rochers pointant vers le ciel. Étrange, fascinante, pittoresque: survol de la Cappadoce.
La région est, avec Istanbul, un incontournable lors d’un voyage au pays. Une fois sur place, on se demande franchement pourquoi la Cappadoce n’est pas plus connue. Peu à peu, on entreprend de découvrir ce secret qui reste étrangement bien gardé. Devant nous, des gorges, des vallées, mais surtout, de hauts rochers que l’on désigne au pays comme les « cheminées de fées » et qui donnent à l’endroit un air irréel.
La région de la Cappadoce s’étend au centre du pays sur 15 000 kilomètres carrés et il faut prévoir plusieurs jours si on désire s’imprégner des lieux et visiter les nombreuses vallées qui offrent toutes de différents paysages. Dans la vallée de Göreme, par exemple, on croit voir des pics de crème fouettée, dans celle du Chameau, le plus haut rocher rappelle un chameau alors que dans celle curieusement appelée vallée des zizis, les rochers rappellent la forme de… Bref, il y a beaucoup à voir en Cappadoce et chaque vallée, unique, vaut le détour.
Beautés naturelles
Les paysages de la Cappadoce sont décidément étonnants et il semble incongru que ces grands pics aux formes surprenantes se soient formés naturellement. Et pourtant, ce sont les dépôts de volcans en éruption qui se sont accumulés pendant des millions d’années qui ont dessiné les cheminées de fées.
Au fil du temps, l’érosion a créé des plaines dans les dépôts les plus tendres, laissant les accumulations les plus solides prendre la forme de cônes. Et ce travail continue toujours : on dit que les pitons actuels sont voués à disparaître alors que d'autres se dégagent peu à peu en bordure des plateaux.
Secrets de Cappadoce
En plus d’afficher une beauté à couper le souffle, les vastes vallées de la Cappadoce cachent des secrets surprenants.
On trouve dans la région près de 3000 chapelles creusées à même les pics, que l’on attribue aux communautés monastiques du Moyen Âge. Découvertes au fil des ans, les églises, de petites pièces creusées en hauteur dans la pierre, valent à la région d’être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985. À l’intérieur de certaines des chapelles, on peut toujours voir les fresques religieuses et les écritures de l’époque. C’est dans la vallée de Göreme, qui a d’ailleurs le statut de musée, que l’on peut visiter les chapelles les mieux conservées.
Les visiteurs peuvent découvrir en Cappadoce de vastes cités souterraines qui ont été construites et habitées par les communautés chrétiennes autrefois persécutées. Une fois l’entrée franchie, on se retrouve dans un vaste refuge de plusieurs étages pouvant s’étendre sur des kilomètres.
Une visite d’une de ces cités est étonnante. On y devine encore clairement les lieux de préparation de la nourriture, les pièces d’entreposage et les escaliers. Entre les pièces, on trouve encore d’immenses et très lourdes meules de pierre que l’on déplaçait devant les ouvertures afin d’empêcher les ennemis d’entrer. Les communautés chrétiennes qui y vivaient pouvaient être condamnées à ces espaces souterrains pendant plusieurs mois: il valait donc mieux être bien installé!
Moins bien camouflées, les habitations troglodytiques creusées à même les cheminées de fées n’en restent pas moins étonnantes et font étrangement penser à des maisons de bonshommes animés. Certaines sont habitées par des familles alors que d’autres ont été restaurées et accueillent des restaurants ou des hôtels.
Si la Cappadoce est splendide vue du sol, elle l’est encore plus vue du ciel! Et c’est pourquoi de nombreuses compagnies offrent des tours de montgolfière. Il faut se lever avant l’aube et le voyage est assez dispendieux, mais une fois dans les airs, au lever du soleil, devant ce paysage lunaire qui s’étend à perte de vue, verre de mimosa à la main, on se dit que simplement pour ce moment, le voyage en valait la peine.

***
La Cappadoce facile
La Cappadoce est la deuxième destination touristique du pays après Istanbul. La région est donc bien organisée pour accueillir les touristes. Sur place, des entreprises touristiques organisent des tours. Les moyens de transport sont développés, les guides sont faciles à trouver et les boutiques de souvenirs, nombreuses.
On trouve dans la région de nombreux hôtels, qui vont des établissements plus modestes aux hôtels de luxe en passant par les chambres offertes dans les anciennes habitations troglodytiques.
Côté gastronomie, la Cappadoce renferme de nombreux restaurants, parfois simples, parfois chics. On peut y déguster des entrées de légumes variés, de l’humus, des feuilletés, des kebabs, du café turc ou du raki, le fameux alcool traditionnel.


***
La Cappadoce pratique
Langue officielle: Turc (l’anglais et parfois le français sont parlés dans les lieux touristiques)
Capitale de la Cappadoce: Kayseri
Religion: Islam pour la majorité de la population
Habillement: Bien que les habitants du pays soient musulmans pour la plupart, plusieurs femmes ne portent pas le hijab. La femme occidentale en visite se sentira donc à l’aise vêtue de ses vêtements habituels.
Santé: Aucun vaccin obligatoire
Visa: Visa et passeport valide sont requis pour les Canadiens
Monnaie: Livre turque (TRY)
Coût de la vie: La Turquie offre des prix semblables ou un peu moins dispendieux que ceux en vigueur au Canada.
Quand partir: Le printemps et l’automne sont les meilleures périodes pour visiter la Turquie puisque les températures y sont clémentes.



Notre journaliste a été invitée par Sultana Tour.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site