Voyages hors des sentiers battus

mercredi 28 décembre 2011

Posted by . In | No comments
suisse - La Suisse en train, par sommets et vallées
Grindelwald, au pied de l'Eiger dans la Jungfrau, est un beau point de départ pour des excursions au sommet en téléphérique. Voir la galerie de photos.
Petit pays d'une grandeur infinie du haut de ses sommets alpins, la Suisse se visite facilement en train, même pour aller en montagne. En fait, c'est la meilleure option, tant économique que pratique, pour parcourir son territoire et admirer ses paysages bucoliques où l'on cherche la fameuse Heidi de notre enfance!
Une fois à l’aéroport de Zurich, après un vol direct depuis Montréal, quelques minutes de marche nous suffisent pour atteindre la gare ferroviaire. Munis de la Swiss Pass du Swiss Travel System, achetée avant de partir, nous prenons le train en direction du canton de Bern. Arrivés en plein cœur de la municipalité de Grindelwald, nous marchons jusqu'à notre hôtel. Beau constat : on n'a vraiment pas besoin de voiture ici! Tout se fait en train puis à pied, très rapidement.
Une petite sieste, et hop!, nous voilà repartis… en train, comme il se doit, puis en télécabine.
À Bort, nous dînons sur la terrasse du restaurant Berghaus, niché dans les Alpes. Je suis attablée devant des pics enneigés, à boire une eau de sureau et de mélisse, devant mon plat de pennes au fromage des montagnes, aux lardons et aux pommes de terre, le tout accompagné d’une compote de pommes. Les vaches ont des cloches au cou qui tintent à l'horizon… pincez-moi quelqu'un, c'est trop beau pour être vrai! Pourtant non, c'est la réalité suisse, et ce n'est que le début.
Après le repas, une autre télécabine nous mène à First, à 2168 mètres d’altitude au cœur de la chaîne de montagnes de la région de Grindelwald. Le versant sud du First, peu escarpé, est sillonné par plus de 100 kilomètres de chemins de randonnée. On y trouve aussi la tyrolienne First Flieger, grâce à laquelle les intrépides de notre groupe ont fait une descente sur 800 mètres, à une vitesse maximale de 84 km/h. Ça fait peur pour rien, m'a-t-on dit, car on n'est pas en chute libre, on est bien assis à se laisser glisser vers le bas, tout en admirant le paysage.
Toujours au sommet
Nous passons ensuite deux autres journées en montagne, d'abord à la Jungfraujoch, nommée «Top of Europe». Non, ce n'est pas le plus haut sommet européen, comme le nom semble l'indiquer, mais c'est bien là que se trouve la gare de train la plus haute d'Europe, à 3454 mètres. Cela avait dû être tout un défi, en 1912, de construire cette voie en altitude! On célébrera avec fierté son centenaire l’an prochain.
Là-haut, par temps clair, on admire le plus long fleuve de glace des Alpes que forme le glacier d'Aletsch sur 23 kilomètres, ce qui lui a valu d'être classé sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Le lendemain, nous avions rendez-vous avec James Bond. Lieu de tournage des scènes de ski du film « Au service secret de Sa Majesté », en 1968-1969, le mont Schilthorn était le repaire du méchant Blofeld, interprété par Telly Savalas (alias Kojak dans la série du même nom).
La maison circulaire est maintenant le restaurant tournant Piz Gloria (nom de la montagne dans le film), à une altitude de 2971 mètres. Au menu: le déjeuner-buffet James Bond 007, proposant une savoureuse variété de produits suisses et du «sirop d'érable canadien»! À mi-chemin, Mürren est le plus haut domaine skiable de la région, réputé pour ses sentiers de randonnée l'été. Un village des plus coquets, avec ses «chalets suisses» très fleuris.
En voyage dans les vallées
Nous quittons la montagne pour aller à Fribourg, dans le canton du même nom. L'architecture de cette ville bilingue, français-allemand, est bien conservée. Nous avons vu une maison datant de 1534, année où Jacques Cartier a pris possession du Canada au nom du roi de France, alors que la Suisse avait déjà plus de 1000 ans d'histoire.
La rivière Sarine qui traverse Fribourg est enjambée par 15 ponts dont le plus vieux, le pont Sainte-Apolline, date de 1147. Vu du haut de la tour de la cathédrale, le panorama fribourgeois ferait une merveilleuse image pour un casse-tête d'au moins 5000 pièces!
On nous suggère de louer des bâtons de golf à l'Office de tourisme et, munis d'un dépliant, de repérer les 18 trous d'un parcours de golf simpliste à travers Fribourg. Un beau prétexte à la découverte des coins sympas de la ville, sous un pont, près d'une église ou dans un parc.
La dernière partie de notre voyage se déroule en Argovie, un canton totalement alémanique. Heureusement que les Suisses allemands se débrouillent très bien en français, car les informations sur les panneaux dans les musées, dans les châteaux (nous avons visité celui de Hallwil avec une guide francophone) et sur les dépliants sont principalement en allemand.

Il n'empêche que c'est une région très jolie, marquée par le passage des Romains. Le musée de Vindonissa et le sentier des légionnaires, à Windisch, nous font passer par des ruines d'un bain, d'une cuisine et d'une habitation romains. Belle initiative du viticulteur Jakob Bauman, dont la famille possède des vignes depuis 200 ans, le vignoble Berg, à Villigen, est aménagé à la romaine. Ce sont les légionnaires romains, installés en Suisse (et en France), qui avaient planté des vignes et fait connaître le vin hors d'Italie.
Le séjour s'est achevé par une belle balade en bateau sur le lac Hallwil dans la région Seetal, aux eaux turquoise comme dans les Caraïbes, et par des bains d'eaux thermales à Bad Zurzach. Merveilleuse Suisse tonique.

***
SUISSE PRATIQUE
S'y rendre
le vol direct Montréal-Zurich de la compagnie aérienne Swiss offre un service impeccable et des sièges confortables (ceux de la classe Affaires se transforment en lit!).
S'y déplacer
La Swiss Pass (de 4, 8, 15, 22 jours ou un mois) donne accès au réseau de transport en commun de Suisse: trains, cars, bateaux, tramways et autobus de 41 villes, et accorde 50 % de réduction sur la plupart des chemins de fer de montagne (téléphériques, trains à crémaillère…). En plus, elle permet de visiter gratuitement environ 400 musées! On peut se la procurer dans les agences de voyages ou sur internet. Système de transport suisse: Swiss Travel System
Pour en savoir plus:
Information touristique, hébergement, calendrier d'événements: Suisse Tourisme: www.myswitzerland.com

Cour du château de Gruyères, près de Fribourg.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site