Voyages hors des sentiers battus

mercredi 28 décembre 2011

Posted by . In | No comments
thailande - La Thaïlande, c'est le paradis
C’est le paradis sur terre. Derrière moi, les eaux turquoise placides du golfe de Thaïlande attirent mon regard vers de petites îles de calcaire protubérantes et une flottille de petits bateaux thaïlandais qui se dandinent.

Devant moi, le bateau de pêche que j’avais loué pour une journée est ancré près d’une plage parfaite et déserte en forme de croissant où m’attendent des moules fraîches en train de cuire sur un feu de camp.

À mes pieds, sous l’eau, il y a de géantes formations de coraux de la taille d’une voiture que j’ai admirées plus tôt en faisant de la plongée en compagnie de curieux poissons exotiques.

En levant les yeux, j’aperçois une falaise abritant de milliers d’hirondelles qui s’élèvent jusqu’au ciel d’un bleu parfait.

Bref, la côte du golfe et les îles de la Thaïlande, c’est le paradis. Pourtant, peu de visiteurs s’y aventurent ou prennent le temps de savourer leur beauté et leur charme. Ils se déplacent plutôt aux attraits touristiques courus tels que Phuket et Krabi sur l’autre côte, la mer Andaman.

Moi, je préfère être au milieu de nulle part dans un hôtel magique, le Away Tusita Chumphon Resort, un centre de villégiature près d’un petit village de pêche appelé Pak Tako. L’édifice principal est un ensemble complexe de petites huttes sur pilotis à l’air climatisé. Certaines suites ont des bains et jets de douche à l’extérieur (et à l’intérieur, bien sûr), des jacuzzis et bains sauna. Grâce à de petits trottoirs en bois surélevés qui zigzaguent au-dessus de ruisseaux et d’étangs, on peut se rendre au restaurant, au bar, au spa et aux autres destinations d’intérêt.

Ma belle suite sur pilotis coûtait moins de 200 $ par soir alors que les villas le long de la mer tout près en coûtent le double. On peut se loger pour beaucoup moins en Thaïlande mais considérant la beauté et le luxe que nous avons admirés, c’était bon marché. Justement, à côté de l’hôtel Tusita, il y a un petit hôtel modeste mais propre qui appartient d’ailleurs aux mêmes proprios. Le coût est minime : environ 30 $ par soir. On ne le trouvera jamais sur le site Internet, ni le Away Tusita Chumphon, en passant. Ce n’est pas inscrit dans les guides touristiques non plus mais on peut avoir de la chance en tapant « Away Tusita » sur Google.

Faire la fête
Si on veut faire la fête sur la côte du golfe, c’est à la mer qu’il faut aller. Les îles de Ko Samui et Ko Pha Ngan offrent des plages et de la plongée extraordinaires, des bars pour tous les goûts et une gamme d’activités sociales. Pour ce qui est du logement, il y en a pour tous les goûts et tous les prix.

Ko Pha Ngan est reconnue pour la Fête de la pleine lune, une fête qui dure toute la nuit célébrée environ une fois par mois sur la plage Haad Rin. Elle attire entre 10 000 et 15 000 personnes. Les disques-jockeys jouent une musique tonitruante audible d’un bout à l’autre de la plage. Ou si vous préférez, il y a une troisième plage digne de mention, Ko Tao, plus tranquille, certes, mais l’un des meilleurs endroits pour faire de la plongée sous-marine.

Dans la ville de Lang Suan, vous découvrirez les courses de bateau dragon, les seules courses du genre dans le sud de la Thaïlande. Il s’agit de bateaux sculptés à même des troncs de hopea géants qui sont vidés pour accueillir jusqu’à 25 rameurs.

Ici, dans une ambiance carnavalesque, des douzaines de bateaux décorés de façon criade paradent d’un bout à l’autre de la rivière qui traverse le centre-ville. À leur bord, des danseurs mâles travestis s’en donnent à cœur joie. Ces bateaux représentent des quartiers de Lang Suan, des villages avoisinants, des commerces, des écoles, des clubs, même des bars et salons de massage locaux. Des applaudissements fusent de toutes parts. Et il m’a semblé qu’une somme considérable d’argent ait changé de mains à la fin de chaque course.

Des singes à l’école
Poursuivant notre chemin, nous nous arrêtons à un monastère bouddhiste puis dans le village de Klong Sai, où les singes vont à l’école.

Ici, au coût de 100 $, les singes sont entraînés pendant une période de trois mois pour grimper des cocotiers et faire tomber les noix de coco par terre. Ces singes travailleront pendant 25 à 30 ans dans des plantations de cocotiers. Les noix de coco seront récoltées au sol.

Cela peut paraître une corvée mais les singes de cette école étaient heureux. Après tout, ils se trouvent en Thaïlande.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site