Voyages hors des sentiers battus

samedi 31 décembre 2011

Posted by . In | No comments
australie - L'Australie - Voyage au pays des chameaux
Photo: Journal de Montréal
Il y a plus de 600 000 dromadaires (et non pas des chameaux, en fait) qui vivent dans le centre de l'Australie.
Le dîner était d’autant plus succulent qu’il constituait la récompense d’un pari gagné avec des amis à la suite d’une gageure concernant la présence des chameaux en Australie. Quoi ? L’Australie, le pays des kangourous ? Eh oui ! et merci encore pour le repas !

Incroyable mais vrai, il y a en ce moment plus de 600 000 chameaux (en réalité des dromadaires…) qui arpentent le centre de l’Australie en toute tranquillité. Ils sont les descendants des premières bêtes importées au pays, au début des années 1900, pour la construction de l’immense chemin de fer qui s’étend sur près de 3 000 kilomètres entre le nord et le sud de l’Australie en passant par Alice Springs, véritable petite ville du Far West située en plein centre de l’immense désert.

Digne d’un décor des séries western de Hollywood, où des émules de Clint Eastwood promènent leur dégaine d’un saloon à l’autre, Alice Springs a été fondée en 1870 justement par ceux qui approvisionnaient en vivres et en matériel les travailleurs — pour bon nombre des Afghans et leurs congénères — grâce à ces bêtes de somme qui résistaient bien au climat désertique avec ses 40°C à l’ombre.
N’ayant aucun prédateur pour les décimer, ces animaux, qui se contentent de peu de nourriture et d’eau pour vivre, se sont multipliés au cours des décennies, à un point tel que de nombreux cow-boys australiens rassemblent de nos jours dans d’immenses ranchs des milliers de dromadaires arrachés à leur liberté pour être revendus à l’étranger.

Et il paraît que les plus grands acheteurs seraient l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis. C’est vraiment le monde à l’envers!

Aujourd’hui, certaines agences spécialisées vous proposent de monter un chameau pour une randonnée d’une heure ou deux avant d’aller dîner dans un des vignobles de qualité ou encore d’assister à des courses de chameaux dans une compétition de niveau international.

The Ghan Train
Pour atteindre Alice Springs, qui est aussi le point de départ vers le fameux Ayers Rock, considéré par les aborigènes comme le centre de l’univers, le train constitue sûrement l’un des moyens les plus pittoresques.

Surnommé le «Ghan Train» en l’honneur des Afghans qui se sont échinés pour construire pièce par pièce cette voie ferrée sans fin qui traverse de part en part ce quasi-continent qu’est l’Australie, ce train constitue en soi une véritable légende. Il n’est pas sans rappeler le Grand Orient Express, rendu célèbre par les romans d’Agatha Christie.

Au départ de Sydney, il faut compter deux longues journées pour arriver à Alice Springs. À bord, on a l’impression de revivre les années 1920. Avec ses tentures en velours rouge, ses wagons-lits d’un autre âge, son bar-salon, où il est toujours possible de fumer le cigare, et son restaurant, avec ses séparateurs en vitres givrées, ses services en argenterie et en porcelaine, l’aventure à bord du train rappelle cette belle époque où les dames en robe cocktail et les messieurs en smoking rivalisaient de propos galants pour oublier la vision d’une plaine désertique qui défilait pendant des heures et des heures sans âme qui vive à l’horizon.

Adélaïde
Après avoir quitté la magnifique ville de Sydney, célèbre pour la beauté de ses baies, ses plages de Manly et Bondi fréquentées par toute la jeunesse dorée et ses édifices comme l’Opera House d’une étonnante architecture, le train nous mène à travers une foule de petits villages perdus dans la brousse, où jadis on faisait la chasse aux métaux précieux et à l’opale, pour arriver à Adélaïde, première grande étape vers le désert.

Point de départ des grandes expéditions dans l’outback australien, Adélaïde est la capitale méridionale de l’Australie. Surnommée la «ville des églises» pour évoquer son ambiance très calme, elle est réputée pour ses trois universités de renommée mondiale.

De là, le Ghan Train, après avoir traversé les plus anciennes montagnes du monde, les Flinders Ranges, nous mène à Port Augusta, à 300 kilomètres au nord, avant de pénétrer au coeur de l’immensité désertique. Il est encore possible de voir des kangourous sautiller autour de nous, mais déjà, surprise! les premiers chameaux commencent à poindre à l’horizon. Des ranchers en hélicoptère tentent parfois de les ramener dans d’immenses parcs à bétail dont les clôtures se profilent à l’horizon pendant des kilomètres.

Pour découvrir l'Australie en toute liberté, consultez les offres de voyages Australie qui pourront être adaptées à vos envies sur le site d'Australiaveo
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site