Voyages hors des sentiers battus

samedi 31 décembre 2011

Posted by . In | No comments
egypte - L'Égypte: est-il dangereux d'y aller?
© David Nathan / Agence QMI
Sur le plateau de Gizeh, devant les pyramides
À mon retour d'Égypte, une personne croisée dans le métro m’a demandé d’où je revenais avec mon énorme valise. «En Égypte», lui ai-je répondu en souriant. «En Égypte? Mais ce n'est pas dangereux là-bas? Avec tout ce qu'on voit à la télé!» Effectivement, la révolution égyptienne qui a agité le pays au début de l'année 2011 s'est traduite par la désertion instantanée des touristes.
«L'impact sur nos destinations au Moyen-Orient a été immédiat, explique Renée Boisvert, directrice générale du voyagiste Rêvatours. Il y a eu énormément d'annulations ou de reports sur d'autres destinations. À ce jour, nos ventes sur l’Égypte sont à - 60 % par rapport à l’an dernier à pareille date. Pour la Tunisie on parle d’une baisse de - 50 %. Le Maroc, bien que touché seulement par ricochet, se porte assez bien, maintenant le cap par rapport à la production de l’an dernier», a indiqué Mme Boivert.

Au cours d'un voyage de douze jours organisé par Rêvatours à travers tout le pays, j'ai pu constater de visu le grand décalage qui existe entre les images de violence qui ont été diffusées en boucle sur les télés du monde au début de l'année et le calme qui règne depuis.

« Les médias font leur travail, mais ils ne donnent pas forcément une image très juste de ce qui se passe ici », explique Tarek Massoud, égyptologue et guide professionnel. Ils mettent uniquement en lumière les points négatifs et le résultat est sans appel : les gens ont peur de l'instabilité au Moyen-Orient et confondent un peu tous les pays, notamment à cause des événements qui ont lieu au Yémen, en Lybie et en Syrie.
L'Égypte est pourtant aujourd'hui un pays sécuritaire. Et quand bien même il y aurait de la violence, elle ne serait pas dirigée envers les touristes », a-t-il ajouté.

Au cours de ce voyage, une dizaine d'agents de voyage québécois venus prendre le pouls de la situation ont sillonné le pays : Le Caire, Louxor, Assouan, la station balnéaire d'Hurghada. À chaque fois, c’était le même constat : peu ou pas de touristes mais jamais le moindre sentiment d'insécurité.

«Nous avons constaté que le pays est très sécuritaire, a confirmé Renée Boisvert. Mais cela va prendre du temps et des ambassadeurs, des gens qui sont allés sur place et qui ont constaté que tout allait bien».
Selon l'Organisation mondiale du tourisme, les arrivées de touristes internationaux ont chuté de 45 % au cours du premier trimestre 2011.

Selon le ministre égyptien du Tourisme, Mounir Fakhri Abdel-Nour, la tendance semble néanmoins être en train de s'inverser. «Les touristes internationaux reprennent lentement le chemin de l’Égypte. Le secteur est la ligne de vie de notre économie et en 2010, il représentait 11,5 % de notre PIB, soit 13 milliards de dollars US de recettes».

Blog voyage famille vietnam de Minh Anh Voyage
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site