Voyages hors des sentiers battus

samedi 24 décembre 2011

Posted by . In | No comments

La Havane

Les Cubains aiment leur café autant sinon plus que leurs célèbres mojitos. Aucun doute la-dessus ! A la Havane, le café est servi dans des petites tasses, noir et souvent fort, avec une touche de sucre Demerara. Les grains sont produits localement, dans les massifs de l’Escambray et de la Sierra Maestra. A Cuba, on boit ces cafés tout au long de la journée, au gré de ses rencontres. Certains Cubains trempent même le bout de leurs cigares dans leur Espresso avant de l’allumer !
Les restaurants et cafés sont innombrables à la Havane. A chacun son goût, mais c’est au “Café Escorial” que nous vous recommandons de vous asseoir, pour déguster le meilleur café de la ville. Il est situé dans la Vieille Havane. L’occasion est parfaite pour admirer l’architecture de ce quartier.
  • Café Escorial : Plaza Vieja, Old Havana

Istanbul

café turc
Chacun connaît le fameux café turc. Sans entrer dans des chamailleries sans fin, précisons juste qu’il s’agit aussi du café grec, arménien, ou plus simplement, oriental. Assez étonnamment, ce n’est pas aussi populaire en Turquie qu’on pourrait le croire. Les Turcs préfèrent le thé, çay. Cela dit, il n’est pas difficile de trouver une excellente tasse de café, à Istanbul ou ailleurs. Contrairement aux idées reçues, le café turc est loin d’être aussi fort qu’il est épais. On le boit sucré (şerkerli), doux (orta şeker) ou sans sucre (sade). Dans le Sud-Est du pays, on ajoute parfois des graines de pistaches. Important : le marc au fond de la tasse ne se boit pas ! Par contre on peut lire l’avenir dedans…
  • Le café de l’Orient (Ark Kahvesi) : C’est le plus vieux café du Grand Bazar. Il est apprécié des locaux et des touristes pour son atmosphère orientale. Idéal pour faire une petite pause pendant a visite du bazar.

Rome

Les Italiens aiment faire les choses à leur manière, surtout quand il s’agit de café. Car au pays des machines à Espresso, on ne plaisante pas avec ça ! Devant le serveur, évitez l’improvisation et apprenez les mots correspondant à chaque type de café avant de passer commande. Ils sont légion ! Pour être sûr de faire le bon choix, une astuce consiste à demander la même chose que les clients italiens de la table d’à côté. Petit conseil d’ami : si vous ne voulez pas passer pour un touriste, passé midi, ne commandez pas de café au lait !
  • Caffé Sant’Eustachio : A l’en croire les Romains, on y sert le meilleur café de la ville. Faisons-leur confiance ! Il est à deux pas du Centre culturel Saint-Louis de France.
  • La Tazza d’oro : Encore une institution pour les Romains ! Dans cet établissement, on boit son café debout !
  • Le Sciascia caffé : C’est l’endroit où il faut aller pour boire des cafés expérimentaux et uniques. Le café a décroché en 2005 le très convoité titre de meilleur cappuccino du pays.

Vienne

Un café dans un Kaffeehaus de Vienne
Les Viennois aussi ne sont pas peu fiers de leur culture du café. A tel point qu’ils revendiquent pour leur ville le titre de capitale mondiale du café. Un peu exagéré ? Pas sûr. Vienne est un véritable Eldorado pour ses amateurs. Le café rythme la vie quotidienne et la culture du Kaffeehaus y est unique : dans ces lieux de rencontres sociales, les Viennois viennent discuter, lire leur journal ou un livre. Ils ont été le lieu de naissance de nombre d’artistes autrichiens. Votre café vous sera servi par un « Ober », dans un costume traditionnel, noir avec un tablier de dentelle blanc.
  • Kaffee Alt Wien, Bäckerstraße 9
  • Café Central, Herrengasse 14 (Palais Ferstel)
  • Café Frauenhuber, Himmelpfortgasse 6 (où Mozart avait l’habitude de traîner!)

Sao Paulo

La consommation de café au Brésil a ses rituels. Dans la matinée, les Brésiliens le boivent toujours avec du lait. C’est bien sûr le fameux café com leite. D’ailleurs, saviez-vous qu’au début du vingtième siècle, le Brésil dominé par des oligarques producteurs de café était désigné comme la « République du café au lait » ? Au cours de la journée, on consomme le café plus fort et noir : le cafezinho. Influence italienne oblige, la plupart des restaurants servent un un petit espresso après un repas, généralement gratuitement.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site