Voyages hors des sentiers battus

dimanche 25 décembre 2011

Posted by . In | No comments
ajaccio - Les charmants environs d’Ajaccio
Sartène, ville de la vendetta ou dette de sang, est cachée dans la montagne. On dit d’elle qu’elle est la ville la plus corse de la Corse.
Ajaccio est la grande ville de la Corse. Un petit détour s’impose, mais elle n’offre pas le charme de bien d’autres villes balnéaires. Elle revêt par contre un cachet historique indéniable. N’a-t-elle pas vu naître Napoléon Bonaparte et le chanteur Tino Rossi?

La ville présente un front de mer bordé de petits cafés, de places encadrées de palmiers et de ruelles charmantes et, somme toute, agréablement animées.

Elle se laisse découvrir facilement à pied, et on a vite fait le tour du centre-ville, principal foyer d’attractions culturelles.

Toutefois, on peut faire une randonnée de deux heures qui conduit vers un haut sommet et une vue sur les îles Sanguinaires. Pour revenir, on peut prendre un autobus local et s’arrêter aux différentes plages.

Il faut aller à Sartène, la ville la plus corse de Corse. On la trouve suspendue dans la vallée du Rizzaneze, avec un air étrangement austère, lieu d’une des plus célèbres traditions corses: la vendetta, dite la dette de sang.

Dans ces murs, la ville a une âme très palpable. La place de la Libération, en face de l’église Sainte-Marie, laisse parler l’histoire de ces habitants.
La ville se pose en gardienne des traditions insulaires. Depuis le Moyen Âge, la procession du Catenacciu est suivie avec ferveur.

Sartène est un dédale d’escaliers et de ruelles dont certains sont si étroits qu’une personne y passe à peine.

Préhistoire
Si vous cherchez à vous loger dans la région, évitez Propriano qui est un port de mer malheureusement trop modernisé. Allez plutôt vers Porto Pollo, à 18 kilomètres, une petite station balnéaire sympathique. De là, il y a de petites routes qui permettent de jolies échappées dans les collines environnantes, et vous irez vers Filitosa.

Que vous aimiez ou pas l’histoire ancienne, mais vraiment ancienne, vous serez quand même fasciné de découvrir des statues- menhirs qui datent de 1800 ans avant Jésus-Christ.

Le site préhistorique a été découvert par le propriétaire du terrain en 1946; sa famille en gère l’accueil.

On apprend que les Thores ont occupé les lieux et ont façonné à leur époque une ville culturelle. Les visages sculptés dans les menhirs en sont l’expression.

De Filitosa, on peut rejoindre facilement les hameaux de Calvese et de Sollacaro, perchés sur les replis de la montagne, et voir le golfe du Valinco.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site