Voyages hors des sentiers battus

dimanche 25 décembre 2011

Posted by . In | No comments
Halloween approche à grands pas et peut-être vous vous demandez où passer la nuit du 31 octobre. Voici quelques suggestions de lieux à vous glacer les os et vous donner la chair de poule. Ils sont historiques, sinistres et probablement encore hantés.

Les forts de mer britanniques

Les forts de mer britanniques 
Au cours de la seconde guerre mondiale, la Royal Navy (la maîtresse des mers) a bâtit ces forts contre les raids aériens et pour défendre les côtes britanniques des invasions maritimes. Aujourd’hui leurs armes se sont tues et ils ont perdu toute leur utilité…fort heureusement, mais ces forts tiennent encore debout. On ne peut observer ce décor digne de Star Wars qu’en bateau.

Pripyat, ville fantôme

Pripyat près de Tchernobyl 
« Ground Zero ». voilà comment l’on a nommé cet endroit après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, la pire de toute l’histoire de cette technologie. Depuis la journée du 26 avril 1986, la nature a repris ses droits : la faune y a trouvé un refuge inespéré, loin des hommes, et la végétation recouvre les bâtiments. Mais la radioactivité est toujours à un niveau supérieur à la normale. Aujourd’hui, un business touristique un peu spécial permet de vous emmener dans la ville fantôme de Pripyat, juste à côté de la centrale nucléaire, et de visiter les maisons abandonnées et même des écoles.

Le métro City Hall à NYC

Metro City Hall 
New York aussi a son lot de lieux à vous coller la chair de poule. Parmi eux, la station de métro City Hall, construite il y a plus d’un siècle. Depuis sa fermeture en 1945, elle est tombée dans l’oubli…jusqu’à sa réouverture en octobre 2004 le temps d’une exposition pour son anniversaire des 100 ans. Le New York Transit Museum propose aujourd’hui des visites de ce lieu d’histoire, mais il est peu probable qu’il continue longtemps tant les problèmes de sécurité sont nombreux.


L’hôpital militaire Beelitz

L'hôpital militaire Beelitz à Berlin 
Ce vieil hôpital militaire a encore fière allure au regard du nombre d’années où il a été en service et où l’on y pratiquait la chirurgie de guerre. Et comme si l’endroit n’était pas suffisamment effrayant, il a accueilli au cours de la première guerre mondiale un jeune soldat du nom d’Adolf Hitler.

Les maisons abandonnées de Detroit

La périphérie de Detroit 
La grande ville américaine de Detroit a connu une histoire mouvementée avec la révolution industrielle et les troubles sociaux qu’elle a engendré. Dans la périphérie de la ville, tout témoigne de ce passé délicat. Des tas de maisons et d’immeubles ont été laissés à l’abandon. Un véritable film d’horreur.

De la ruée vers l’or à la ville fantôme de Bodie

Bodie, Californie 
Sur les conseils avisés de @ (merci à lui !), il nous faut compléter cette liste avec la ville de Bodie en Californie, un témoignage saisissant de la ruée vers l’or. De cette cité minière qui date de la fin du 19ème siècle, il ne reste que des traces de son passé glorieux et décadent. Après la découverte d’un filon d’or en 1859, des milliers de personnes se ruèrent en espérant y faire fortune. En 1880, l’endroit qui était devenu une véritable ville ne comptait pas moins de 10.000 chercheurs d’or ! Brigands et prostituées ses côtoyaient dans ses nombreux bordels et salles de jeu et la consommation d’opium achevait de donner sa mauvaise réputation à l’endroit. Le California State Parks System organise aujourd’hui des visites de la ville.
D’autres endroits angoissants mériteraient de figurer au rand de “maison des horreurs”, tels que la base navale soviétique de Balaklava en Ukraine ou encore l’hôtel Ryugyung en Corée du Nord. A votre tour maintenant ! Faites-nous part dans les commentaires des endroits les plus effrayants que vous avez pu visiter !
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site