Voyages hors des sentiers battus

dimanche 25 décembre 2011

Posted by . In | No comments
L’Union Européenne a des règles très strictes en ce qui concerne le transport aérien, pour des raisons évidentes de sécurité et de protections des citoyens européens. Voici ce que vous devez savoir concernant la fameuse “liste noire” des compagnies aériennes.


L’Union Européenne est sur le devant de la scène lorsqu’il s’agit de sécurité aérienne, en travaillant avec les 27 pays sur l’amélioration des conditions de sécurité en avion, surtout depuis que les compagnies aériennes poussent comme des champignons. La première liste noire des compagnies aériennes a vu le jour en 2006, faisant suite à plusieurs crashs d’avions en Grèce, en Italie et en Egypte. La liste est mise à jour tous les 3 mois, en conséquence des vérifications d’appareils effectuées dans les aéroports.
Comment la liste noire est-elle établie ?
Chaque flotte doit se soumettre à des standards en matière de sécurité. L’Agence Européenne de la sécurité aérienne ne plaisante pas, si un seul des critères n’est pas rempli et que la compagnie ne peut pas régler le problème, elle est privée de son droit de transport au sein de l’Union. Les compagnies sont aussi dans l’obligation d’utiliser des technologies modernes et de se séparer des vieux appareils, trop anciens pour être totalement sûrs.
La liste est rendue publique en vertu du droit à l’information des passagers. En outre, connaître les compagnies à éviter est conseillé avant de prendre un vol intérieur par exemple, en dehors d’un pays de l’UE. La liste noire à jour est consultable sur le site de la commission européenne.
Liste noire
Lors de la dernière mise à jour de la liste, en avril 2011, toutes les compagnies officielles du Mozambique ont ainsi été signalées comme inhabilité au transport dans l’UE. Aujourd’hui, 269 transporteurs sont interdits d’exploitation en UE, en provenance de 21 pays : Afghanistan, Angola, Bénin, République du Congo, République démocratique du Congo, Djibouti, Guinée équatoriale, Gabon (à l’exception de trois transporteurs), Indonésie (à l’exception de six transporteurs), Kazakhstan (à l’exception d’un transporteur), Kirghizstan, Liberia, Mauritanie, Mozambique, Philippines, Sierra Leone, Sao Tomé-et-Principe, Soudan, Swaziland et Zambie.
Ces compagnies “interdites” en Europe ne sont donc, en toute logique, pas référencées sur notre comparateur.
Souvent les compagnies black-listées se “défendent” à grand renfort de chiffres concernant leur sécurité, d’une communication “zéro-accident”, voir par exemple le site d’Eastindo. Mieux vaut faire confiance à l’UE.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site