Voyages hors des sentiers battus

mercredi 28 décembre 2011

Posted by . In | No comments
portugal madère - Madère, l'île aux contrastes
Au cœur de l’océan Atlantique, Madère a été décrite comme un point de rencontre entre tous les continents, et il est vrai qu’elle possède quelque chose de chacun et présente d’étonnants contrastes. Il suffit de quelques kilomètres pour passer d’une capitale à l’atmosphère très urbaine au silence d’une forêt primaire vieille de plus de 10 000 ans, ou quitter de rues bordées de jardins emplis de fleurs pour affronter l’aridité des sommets volcaniques de l’intérieur. Sur les flancs des montages courent les levadas, des canaux d’irrigation descendant jusqu’au creux des vallées. Au murmure de leur eau répond le grondement des vagues battant le littoral rocheux.
FUNCHAL, LA CAPITALE
Fondé en 1425, Funchal obtint son stat municipal en 1508. À l’approche de son 500e anniversaire, et malgré les incendies, les pirates et les tremblements de terre, la capitale madeirane a conservé nombre de ses édifices historiques.
Elle occupe sur la côte sud de l’île un amphithéâtre naturel fermé par des falaises à l’est et à l’ouest, et dominé au nord par des collines verdoyantes. Le fenouil qui poussait en abondance sur le site à l’arrivée des premier colons lui a donné son nom. Des pavés blancs et noirs décorent des rues bordées de jacarandas aux fleurs bleues, et dans une cité riche en parc publics et en jardins privés, partout la nature et l’architecture se mêlent harmonieusement.

L'est de Madère
C’est avec sa partie orientale, qu’ils découvrent de l’avion pendant l’atterrissage, que presque tous les visiteurs ont leur premier contact avec Madère. Elle renferme la deuxième ville de l’île, Machico, et recèle de vastes espaces sauvages inaccessibles en voiture, y compris tout le long de côte nord parcourue de sentiers grisants au bord de falaises vertigineuses. Les autres centres d’intérêt comprennent le village baleinier de Caniçal, le charmant bourg de Santa Cruz et les paysages pastoraux du plateau de Santo da Serra, d’où proviennent les vanneries vendues sur l’île.
À NE PAS MANQUER À MADÈRE
1. Cathédrale de Funchal (Sé)
Ce sanctuaire du début du XVIe siècle témoigne non seulement de la piété des premiers colons de l’île, mais aussi de la richesse des influences maures au Portugal.
2. Museu de Arte Sacra, Funchal
Les contacts commerciaux établis avec Anvers au XVe siècle par les marchands de sucre madeirans permirent l’acquisition des peintures et sculptures flamandes présentées au musée d’Art sacré.
3.Adegas de São Francisco, Funchal
Les vins cuits de Madère sont réputés pour leur complexité et leur saveur. Le chai Saint-François en produit depuis plus de 150 ans selon des techniques expliquées lors de sa visite.
4. Museu da Quinta das Cruzes, Funchal
Cette gracieuse maison de maître occupe le site de la demeure du premier dirigeant de l’île, João Gonçalves Zarco.
5.Mercado dos Lavradores, Funchal
Sur le grand marché de Funchal, des étals très colorés croulent littéralement sous les fruits et les fleurs exotiques.
6. Jardim Botânico, Funchal
Le jardin botanique offre une somptueuse vitrine aux plantes de toutes origines – de l’orchidée au cactus – qui prospèrent grâce au climat privilégié de l’île.
7. Quinta do Palheiro Ferreiro
Deux siècles de soin, des fleurs de tous les horizons, et l’exotisme d’un aménagement à l’anglaise sous un climat subtropical rendent ce jardin exceptionnel.
8. Monte
L’ancienne résidence d’exil de l’empereur Charles 1er garde une ambiance très romantique avec ses jardins et ses ruelles. Ne manquez pas la spectaculaire descente en traîneau.
9.Curral das Freiras
D’une beauté à couper le souffle, cette vallée cernée de hauts sommets servit de refuge à des religieuses menacées par une attaque pirate.
10. Pico de Arieiro
Du haut du troisième sommet de Madère (1810 m), le panorama des crêtes et des ravins du massif montagneux de l’intérieur de l’île donne la sensation de se tenir sur le toit du monde.

SUIVRE À PIEDS LES LEVADAS
1. Que sont les levadas?
Le mot levada signifie «conduire». Une levada est un canal d’irrigation destiné à conduire l’eau d’un endroit où elle est abondante à un endroit où elle manque. Les Madeirans se sont inspirés des montagnes d’Andalousie où ces canaux portent le nom d’acequias.
2. L’utilité des levadas
Le nord de l’île reçoit des précipitations bien plus importantes que le sud ensoleillé où se trouve la majeure partie des zones cultivées. Les colons de Madère, et leurs esclaves, commencèrent la construction du réseau d’irrigation dès le XVIe siècle.
3. Eau et énergie
Madère n’aurait pu se développer sans eau. En plus d’assurer l’irrigation des cultures de céréales, de bananes et de canne à sucre, elle actionnait les broyeuses des sucreries et faisait tourner les lames des scieries qui débitaient les troncs en bois d’œuvre et de construction navale.
4. Entretien des levadas
Il est nécessaire de vérifier constamment que des chutes de pierres, ou la végétation, ne bloquent pas l’écoulement. Le long de chaque canal, un sentier permet au levadeiro de vérifier sa propreté.
5. Levadas et randonnées
Lors d’un séjour à Madère en 1974, Pat et John Underwood s’aperçurent que les sentiers d’entretien des canaux d’irrigation, généralement sans pente marquée, constituaient de merveilleux itinéraires de promenade à pied, dont certains offraient des vues spectaculaires. Ils rédigèrent un guide, «Landscapes of Madeira» (Sunflower Books), qui a attiré des milliers de marcheurs sur l’île.
6. Construction
Faire courir l’eau au flanc des montagnes nécessita des prouesses techniques. Il fallut creuser des canaux dans le rocher et édifier des aqueducs au-dessus de profondes crevasses. Aux endroits les plus inaccessibles, les ouvriers, des esclaves surtout, descendaient dans des paniers depuis le sommet des falaises.
7. Tracé
Les levadas suivent en pente douce les contours du paysage, descendant des hauts reliefs du centre de l’île jusqu’aux terrasses du sud.
8. Promenades guidées
Il est plus facile de découvrir le réseau de levadas en compagnie d’un guide. Adressez-vous à Madeira Explorers, Nature Meetings, ou encore à l’office du tourisme.
9. Levada dos Tornos
Si vous souhaitez compléter d’une promenade le long d’une levada une visite de la quita do Palheiro Ferreiro. Tournez à droite en sortant du jardin et montez au village. Après le café, cherchez les panneaux indiquant la direction de la levada dos Tornos et de la Jasmin Tea House.
10. Rabaçal
Dans le Paùl da Serra, partez de Rabaçal. De là, descendez à la maison forestière et prenez à droite le long de la levada marquée «Risco». Vous atteindrez une jolie cascade au but de 20 à 30 minutes de marche.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site