Voyages hors des sentiers battus

lundi 26 décembre 2011

Posted by . In | No comments
barra de potossi - Mexique: Barra de Potossi, la cité des hamacs
© Canoe.ca
Sourires, Barra de Potossi
Nos vidéoreporters Sira Chayer et Marie-Claude Forest ont délaissé le froid et la neige de l’hiver pour «braver» le soleil de la Costa Grande, au Mexique! Voyez leurs vidéos, photos et articles!


Le fantasme de tous: siroter une bière couché dans un hamac en se balançant au gré de la brise et au son des vagues. Mais une image vaut mille mots et Barra de Potossi, un village de la région de Petatlan, à une vingtaine de kilomètres au sud d’Ixtapa, est l’incarnation de cette image.

Au premier regard, ce sont les hamacs qui nous attirent dans cet endroit paisible. Ils sont des dizaines et des dizaines suspendus en-dessous des palapas à attendre quelqu’un à bercer. Ces hamacs multicolores donnent le ton à ce qui vous attend dans ce petit village de bord de mer: relaxation ou activités, selon votre humeur de l’instant présent.


RETOUR AU DOSSIER:
La plage de près de neuf kilomètres est non exploitée. Ici pas de lounge hip ou de magasins glamour. Non, à Barra, c’est la nature dans sa plus grande simplicité et beauté. Ce sont des palmiers à perte de vue et quelques bateaux de pêcheurs alignés sur le sable.

Barra, c’est l’endroit de prédilection pour festoyer en famille ou simplement avec les gens de la place. Les palapas abritent des enramadas, de petits restaurants familiaux à cuisine ouverte où votre panse sera soignée aux petits oignons!

Sur les dizaines de tables blanches des enramadas, les plats défilent. Le pescado a la talla ou les langostinos a las brasas (cuits sur charbon de bois) vous feront oublier tous vos soucis et vous enverront directement au paradis.

Une incursion dans les cuisines s’impose: les femmes y travaillent avec le sourire et, surtout, elles vous accueillent à bras ouverts pour vous informer sur les produits locaux, des poissons et fruits de mers pêchés quelques heures avant le festin. D’ailleurs, en plus d’être l’hôte de 320 espèces d’oiseaux, le lagon à proximité abrite une ferme de crevettes. Des petites bêtes qui deviennent une vraie mine d’or pour les habitants de la région alors que le prix du kilo est cinq fois plus élevé lors de la saison touristique, de décembre à avril. Pour les ornithologues en herbe ou expérimentés, la visite de ce sanctuaire où la faune ailée a trouvé refuge se fait à bord de petits bateaux rustiques.


Avec ses 340 jours de soleil par année et sa moyenne annuelle de 27 degrés Celsius, ce village de 600 âmes donne l’impression que la chaleur extérieure s’est répercutée automatiquement dans le cœur de ses habitants. L’accueil et la joie de vivre sont contagieux…

Dès votre arrivée, on vous permet une incursion dans l’intimité des habitants. À Barra, pas de gros complexes ou grandes chaînes hôtelières, que des huttes à toit de palmier. Une vision à des années lumières d’Ixtapa qui ne se trouve pourtant à qu’à 25 kilomètres…



Si ce pays mythique d'Amérique latine vous tente, choisissez cette destination et organisez votre voyage avec Mexicoveo, le spécialiste du voyage sur mesure au Mexique.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site