Voyages hors des sentiers battus

mercredi 28 décembre 2011

Posted by . In | No comments
bruxelles - Pèlerinage bande-dessinée à Bruxelles
© Myriam Lefebvre
Fresque de «Blondin et Cirage» sur la rue des Capucins, Bruxelles.
Bruxelles, c’est l’Atomium, la Grand-Place ou le Manneken-Pis, le chocolat praliné, les gaufres ou les frites belges, mais c’est aussi le berceau de la bande dessinée. Le neuvième art s’y décline comme nulle part ailleurs.
Quatre musées sont notamment dédiés à la BD au centre même de Bruxelles.
Le Centre belge de la bande dessinée est le grand incontournable. On y découvre le processus de création d’une bande dessinée. Des expositions temporaires sur les personnages les plus marquants y sont régulièrement présentées. Le Centre renferme aussi une superbe boutique d’albums, de la version inédite de Martine à Bruxelles aux aventures de Paul, de l’auteur québécois Michel Rabagliati.
La Maison de la Bande Dessinée est, quant à elle, l’endroit des collectionneurs. Les fanatiques peuvent, à cet endroit mieux qu’ailleurs, cerner la recherche graphique faite par les auteurs. «Ici, on présente les planches originales, un vrai voyage dans le temps», a résumé Jean-Philippe Carette, libraire spécialisé de la Maison.
Si vous en redemandez encore après ces deux visites, rendez-vous au musée Marc Sleen pour tout savoir sur le parcours du dessinateur flamand de Néron, un personnage très connu en Belgique.
Vous poussez aussi aller au MooF (Museum of original Figurines), le MooF (Museum of original Figurines) dédié aux figurines et aux objets de collection. Ils vous invitent dans le «bar des héros», où vous pourrez être photographié comme si vous étiez, vous aussi, un personnage de bande dessinée.
Les inconditionnels de Tintin ne peuvent pas aller en Belgique sans se rendre au musée Hergé, à Louvain-la-Neuve, à une trentaine de kilomètres de la capitale. Celui-ci donne la chance aux mordus de Tintin de s’imprégner de la folie créatrice de son auteur, qui faisait voyager son personnage aux quatre coins du globe. Vous y verrez même la maquette du sous-marin du professeur Tournesol en taille réelle!
Le chemin des fresques
À Bruxelles, les touristes peuvent se munir d’une carte spéciale du parcours BD, projet qui a débuté en 1991 et qui propose un ensemble de fresques géantes, de sculptures et de noms de rues modifiées. Oui, à Bruxelles, certaines rues ont été rebaptisées en l’honneur des plus grands! Grâce aux peintures murales, nos héros ont été immortalisés sur des murs dans tous les petits recoins de la ville. On se promène dans différents quartiers où on fait la rencontre de Gaston Lagaffe, Boule et Bill, Jojo , Quick et Flupke, etc. Une quarantaine de fresques colorent la ville. En faisant ce trajet, on croise même d’autres lieux touristiques, comme le Manneken-Pis, la Place des Martyrs et la célèbre cathédrale Saints-Michel-et-Gudule.
Cafés, restos et librairies
Après avoir exploré la ville, ses musées et ses fresques, un arrêt s’impose dans un des cafés BD, comme le Comics Café ou le Bar Dessiné. Et pourquoi ne pas y lire une bonne BD dénichée durant la journée? Des librairies, il y a en à la pelletée à Bruxelles, notamment sur les boulevards Anspach et Maurice Lemonnier.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site