Voyages hors des sentiers battus

mercredi 28 décembre 2011

Posted by . In | No comments
taiwan - Taïwan, l'île enchantée
Taïwan
Les Taïwanais, de façon générale, sont joviaux, accueillants et très polis. Malgré l’«occidentalisation» du pays, les gens ont gardé leurs bonnes manières asiatiques.

Cela acquis, le visiteur se sent d’attaque pour effectuer un séjour de la petite île merveilleuse dans un climat de détente, de sécurité et de bienvenue.


Les prochaines lignes vous proposent un itinéraire de visite d’une semaine de l’île qui, aux deux tiers de son territoire, est formée de montagnes.


ÉTAPE 1: TAIPEI

Pour bien faire, il faut se donner un minimum de deux jours (idéalement trois, et même quatre) pour visiter cette grande ville moderne, bondée et active. On entre dans Taipei, la capitale de Taïwan, comme dans une grande ville nord-américaine. S’il n’y avait pas la calligraphie chinoise, on se croirait à Chicago ou à Toronto. C’est le lieu des grands hôtels, des boutiques griffées,des nombreux marchés typiques où l’on peut s’imprégner des coutumes locales.

Taipei, c’est aussi la vie souterraine trépidante, avec son métro deux fois plus imposant que celui de Montréal et ses nombreux restaurants et boutiques.
Bien sûr, c’est la ville du parlement, des bureaux gouvernementaux, des musées et de l’histoire du pays. Avec Kaohsiung au sud, Taipei est l’endroit où l’on brasse des affaires et où les sièges sociaux des compagnies sont établis. Par une magie qui s’opère, le luxe avoisine des quartiers plus modestes dans une cohabitation qui étonne.

Il y a plusieurs façons de visiter Taipei, les trois principales étant à pied, en métro ou en taxi. Les centaines de taxis jaunes sont facilement identifiables, comme à New York, et sont très abordables.

Pour sa part, la population locale utilise beaucoup les scooters. La ville est littéralement envahie par ces petits engins bruyants et polluants. On soutient qu’il y a plus de 10 millions (!) de scooters à Taïwan, dont près de la moitié à Taipei. La plupart conduisent avec un foulard sur le nez pour se protéger de la pollution.

Quoi voir à Taipei?

Il y a l’incontournable Taipei 101 qui, jusqu’à cette année, était le plus haut bâtiment du monde avec ses 508 mètres (1667 pieds) et ses 101 étages.

Le Taipei 101 a perdu la tête du classement tout récemment aux mains de la Burj Dubai, aux Émirats arabes unis (555 mètres, ou 1822 pieds). On ignore si c’est vrai, mais le Taipei 101 se targue d’avoir l’ascenseur le plus rapide du monde. Il a fallu 37 secondes pour atteindre l’observatoire intérieur, au 89e étage, à partir du sol. Pour être vite, c’est vite en s’il vous plaît!

La ville est divisée en 12 quartiers. Dans le quartier Zhongsheng, vous avez intérêt à visiter le Memorial Tchang Kaï-Chek où, tôt le matin à l’extérieur, les amateurs de tai-chi foisonnent avant d’entrer au travail. Non loin de là, le Musée national d’histoire retrace les 4000 ans de civilisation chinoise.

Parlant de musée, le Musée national du palais mérite amplement le détour. Il contient 75 % des collections mondiales d’art chinois.

Plus au nord, dans le quartier Zhongshan, il faut voir l’emblème de la ville, le Grand Hôtel, construit dans la tradition des palaces chinois. Il est imposant et majestueux.

Mais un séjour à Taipei ne serait pas complet sans une présence dans un lieu culte et dans l’un des différents marchés publics.

À cet effet, les temples bouddhistes et taoïstes sont nombreux. On en compte plus de 15 000 sur l’île. À Taipei, le temple Longshan (Montagne des Dragons) est le plus célèbre et le plus visité.

Il est situé tout juste à côté d’un marché de nuit (le marché Huasi) dans le quartier sud (Wanhua). Ce marché, comme plusieurs, dont le marché Shihlin, est connu par les étrangers pour sa célèbre Allée des serpents. Des frissons garantis. Entre autres, on peut y voir des combats de serpents et surtout, la mise à mort et le dépeçage des reptiles. En direct, les vendeurs transpercent les bêtes, les saignent et récupèrent le sang pour le boire immédiatement afin de purifier leur corps et leur esprit. C’est hallucinant! Dommage que les photos y soient complètement interdites…

 En plein centre de cette ville qui, comme New York, ne semble jamais vouloir dormir, il faut absolument se rendre au marché de jade et de fleurs dans le quartier Zhongzheng. C’est un arrêt obligé. Situé sous les cloisons d’une autoroute qui passe au-dessus de vos têtes, il est ouvert le samedi et le dimanche. Toute la panoplie des fleurs du pays y est disponible. C’est magnifique. En plus, dans une allée plus loin, les marchands de jade, la pierre précieuse du pays, font des affaires avec les Taïwanais et les touristes. Une belle ambiance y règne. Allez-y voir!


ÉTAPE 2: LA BRETAGNE CHINOISE

Après quelques jours dans la trépidante capitale, et avant de prendre la direction sud, il faut aller au nord de l’île où se trouvent la ville et le port de Keelung, à environ 35 km de Taipei.

Ce n’est pas dans la ville ni au port commercial qu’il faut s’étendre, mais bien sur le littoral qui serpente la côte. Les paysages escarpés nous ramènent immédiatement en Bretagne. Les lieux sont parsemés de quelques belles plages.

Tant qu’à être dans le secteur, il ne faut pas rater le plus beau musée en plein air du pays (dans ce genre, sans doute l’un des plus beaux du monde). Situé à Jinshan, à 15 km au nord-ouest de Keelung, il s’agit du musée Ju Ming. L’artiste multidisciplinaire Ju Ming a tenté de créer l’harmonie entre l’art et la nature. Il y expose plus de 500 sculptures et 500 peintures qui occupent une superficie de 10 hectares, réparties entre les galeries couvertes et les jardins. L’endroit, en pleine nature, est à couper le souffle.


ÉTAPE 3: LE LAC DU SOLEIL ET DE LA LUNE

Plus on descend vers le centre du pays, plus on fait connaissance avec le Taïwan montagneux, panoramique. On peut croiser trois parcs nationaux où l’on retrouve des sommets assez impressionnants dont le mont Jade (Yushan), le toit de l’île avec ses 3952 mètres.

C’est dans ce coin du pays que se trouve le lac du Soleil et de la Lune, qui occupe une superficie de 90 km. Ce site enchanteur est situé en pleine montagne et se veut l’endroit le plus prisé des Taïwanais pour les vacances. L’ancien président Tchang Kaï-Chek en avait fait son refuge et son havre de paix. Une partie de son petit chalet a été transformée en musée.

Chemin faisant, de Taichung (à l’ouest) au lac du Soleil et de la Lune (au centre), la route sinueuse d’environ 75 km est construite en plein coeur du jardin du pays. On y cultive les fruits, les légumes, les fleurs. Les rizières et les magnifiques champs de thé agrémentent le paysage à flanc de montagne.

Le secteur est toutefois propice aux tremblements de terre. C’est dans cette région d’ailleurs qu’a eu lieu le plus dévastateur sinistre (7,28 à l’échelle de Richter), le 21 septembre 1999, qui a fait 2000 morts. À Jiji, les restes du temple taoïste Wuchan sont là pour en témoigner.

Un peu plus au sud, les forêts de la région d’Alishan sont saisissantes. Composées de bambous et de cyprès rouges elles valent le détour. Des arbres qui ont plus de 2000 ans et qui font plus de 125 pieds de hauteur!


ÉTAPE 4: KAOHSIUNG

Kaohsiung est la deuxième plus grande ville de Taïwan et la plus belle des grandes villes. Son port gigantesque est la principale raison de sa grande réussite économique.

Même si Kaohsiung est affairée à tout moment du jour, les gens semblent y trouver des endroits de calme et de paix. C’est le cas notamment au très grand parc Shoushan, dont le mont de la Tranquillité surplombe la ville. Ce parc forestier est un lieu privilégié par les promeneurs. Un temple et un zoo font partie de l’ensemble du parc.

Le centre-ville de Kaohsiung est coupé par la rivière Amour qui, elle, est aménagée en promenade animée. Bien que l’eau de la rivière soit polluée, cet endroit est très fréquenté par la population, notamment par les jeunes.

Pour les touristes, le site est charmant, voire romantique, en particulier le soir lorsqu’il est éclairé. Des boutiques, des bars, des restaurants sont aménagés tout au long de la promenade. Grâce à des excursions (dans des embarcations de type bateau-mouche) vous pouvez naviguer sur les eaux.

Avant de regagner Taipei en train rapide, à 350 km au nord, il faut faire un détour vers le plus grand temple bouddhiste du pays et le troisième plus important du monde, le Foguanshan, situé à Dashu, à environ une heure de voiture au nord de Kaohsiung.

Le temple accueille chaque année un million de visiteurs. Huit cents moines et nonnes y résident à l’année. L’endroit est parsemé de pas moins de 10000 statues de bouddha, dont le Grand Bouddha, qui fait 36 mètres (environ 120 pieds) de hauteur. C’est plutôt impressionnant.
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site