Voyages hors des sentiers battus

dimanche 1 janvier 2012

Posted by . In | No comments
norvege - Croisière hyperboréenne en Norvège
Naviguer le long des côtes découpées de la Norvège, c’est goûter l’aventure des pionniers de ce territoire nordique.
Naviguer le long des côtes découpées de la Norvège, c’est goûter l’aventure des pionniers de ce territoire nordique. Outre ses charmantes villes portuaires, le pays possède aussi des fjords spectaculaires aux eaux d’un vert limpide, des montagnes aux sommets enneigés et plus de 75 000 îles à explorer. Une destination qui ne manque certainement pas d’attraits.

Douceurs nordiques
Si vous aimez les milieux nordiques et que vous êtes à la recherche de paysages plus exotiques que ceux qui défilent sur l’autoroute 20 entre Québec et Montréal, nous vous suggérons de faire une croisière dans les environs du cercle Arctique, en Norvège.

Construit en 1996, le Polarlys est un magnifique navire de sept étages mesurant 123 mètres et pesant 12 000 tonnes. Son nom signifie «Lumières de la nuit». Il est l’un des 14 paquebots de l’entreprise Hurtigruten, explique le directeur de croisière et artiste, Nils Eriksson. L’entreprise vieille de plus de 120 ans sillonne les fjords à couper le souffle de la côte de l’océan Atlantique, entre Bergen et la ville la plus au nord du pays, Kirkenes, qui est située non loin de la Russie. Les paquebots de croisière transportent tous les jours des passagers, du courrier et du fret et s’arrêtent dans 34 ports.
Selon Eriksson, les premiers établissements remontent à 12 000 ans et l’un des plus anciens peuples, les Sami - qui étaient des éleveurs de rennes qu’on a déjà surnommé Laplanders - ont émigré en provenance de l’Asie.

Aventure maritime
Les premiers Norvégiens se sont aventurés sur des embarcations non pontées. Les traditions maritimes se poursuivent, mais les routes et les chemins de fer relient main- tenant plusieurs communautés, incluant la capitale, Oslo.

Plus grande ville de Norvège, Oslo, propose de belles promenades avec de larges rues, un port pour les traversiers et un service ferroviaire reliant l’aéroport et de nombreux parcs. Les centres culturels comprennent l’hôtel de ville, où le Prix Nobel de la paix est attribué chaque mois de décembre, le palais royal et la nouvelle salle d’opéra.

Contrairement à ces navires qui voguent vers les destinations soleil, les paquebots de la compagnie Hurtigruten offrent une expérience de détente pour les personnes qui ont du temps et qui n’ont pas besoin qu’on organise leurs loisirs à bord du bateau.

Le Polarlys peut transporter 737 passagers et 35 voitures, avec 479 cabines pour les voyages de 7 ou 12 jours, en plus des salons. Il y a une salle à manger et un café ouvert 24 heures au 4e pont, où on trouve aussi une salle de jeux pour enfants, une télévision par satellite, une salle Internet, un grand bar-salon avec une soirée de divertissement qui, dans notre cas, était animée par la chanteuse Sylvia Krasteva et son partenaire musicien et chanteur Yassen Gerassimov.

Lors des voyages au nord et au sud, les passagers peuvent descendre à plusieurs ports et visiter les lieux, ce qui ajoute au plaisir de cette «terre du soleil de minuit».

Alesund, ville pittoresque
À Alesund, notre guide Maaike Van Dijk nous a amenés faire une promenade dans la pittoresque ville qui, comme plusieurs autres en Norvège, a été ravagée par le feu. Presque toute la ville de 41 385 habitants a été reconstruite en béton après l’incendie du 23 janvier 1904. Les bâtiments de style Art Nouveau, les rues en pavés, les cafés et les boutiques sont autant de choses intéressantes à découvrir.

Beaucoup de passagers aiment s’asseoir dans le salon panoramique du Polarlys, situé sur le pont 7. Certains voyageurs se détendent, heureux de sentir le bateau plonger profondément lors d’une forte houle rendant toute promenade sur le pont un véritable défi, tout en étant assis confortablement sur des chaises rembourrées.

C’est ici que Odd Erik Bostrom, un employé retraité des paquebots de croisière, originaire de Bergen, nous a raconté l’histoire familiale qui les a amenés, lui et sa compagne, dans le nord de la région. Le grand-père de Bostrom est arrivé de Lofoten, un lieu formé d’îles avec un paysage à couper le souffle, avec des anses protégées et des plages entourées par 160 km de montagnes. C’est là où les épaulards se donnent rendez-vous.

«Il s’agit de l’endroit le plus important de la Norvège», assure Bostrom, décrivant les siècles de pêche à la morue comme étant «l’épine dorsale de l’économie».

Construite autour de 870, les premières maisons ont remplacé les bateaux de pêcheurs renversés qui servaient de loge- ment, raconte-t-il. Le repas de la journée - «qui était le repas le plus sain que vous pouviez manger» mais qui ne soulève pas les passions aujourd’hui - était composé de morue, de foie de morue, d’œufs de morue et de pommes de terre.

«La Norvège était un pays pauvre, raconte Bostrom, mais les gens pouvaient exporter du poisson. Ils transportaient leurs prises à Bergen, qui était la seule ville où le roi auto- risait l’exportation».

Il y avait jusqu’à 40 000 pêcheurs, dit-il. Depuis 1946, cependant, l’industrie a connu un déclin et il n’en reste plus que 3500.



circuit photo vietnam partez au vietnam pour les plus belles photos avec un guide francophone
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site