Voyages hors des sentiers battus

dimanche 1 janvier 2012

Posted by . In | No comments
Préparer son voyage en Iran
© Joseph-André Morin - Agence QMI
Toit de la vieille ville de Yazd, Iran.
Consultez l'article principal: Iran: tout un monde à découvrir

BON À SAVOIR

Sécurité

L’Iran figure parmi les destinations les plus sécuritaires d’Asie et du Moyen-Orient. Le taux de criminalité contre les touristes y est très bas. Vous n’aurez pas besoin de planifier vos déplacements selon l’heure du jour ou vous soucier d’éviter certains quartiers comme dans une grande partie des destinations en Amérique.

Par contre, il faut savoir que le gouvernement canadien recommande pour l’instant d’«éviter tout voyage non essentiel» en Iran et d’éviter carrément les zones qui longent les frontières avec l'Afghanistan, l'Iraq et le Pakistan.
La plupart des villes représentant un attrait touristique se situent géographiquement au centre de l’Iran, loin de ces régions à risque. Pour les avertissements officiels, consultez le site: www.voyage.gc.ca.

Circuits organisés 

La majorité des circuits organisés le sont à partir de l’Europe et de l’Asie, les Nord-Américains n’étant pas encore assez nombreux à priser cette destination.

Aventuriers, allez-y seul ou entre amis, vous serez libre dans vos visites et pourrez pleinement goûter à l’hospitalité de la région. Vous pouvez également joindre un groupe déjà existant par l’intermédiaire d’une agence de voyages iranienne. Les hôtels prisés par les touristes proposent également des circuits avec chauffeur.
Un bon guide de voyage (Irande Lonely Planet) vous aidera à planifier votre séjour.

Femmes 
 
Pour ce qui est des contraintes vestimentaires pour les femmes (auxquelles les touristes doivent se plier), un foulard sur la tête (c’est la loi), des manches trois quarts et pantalon léger feront l’affaire. Lors de la visite de sites religieux, la guérite se chargera de vous fournir gracieusement le tchador de rigueur.
D’autre part, bien que cela soit plutôt rare, certains hôtels refusent les femmes non accompagnées.

Langue

Langue: le farsi (persan) est la langue d’usage, mais l’anglais est très répandu et l’affichage est souvent bilingue. Les gens parlant cette langue (et même le français), iront naturellement à votre rencontre. Le farsi a une prononciation aisée qui saura séduire le francophone. Merci se dit d’ailleurs… «merci»! Un guide de conversation peut toutefois vous être utile si vous planifiez des grands centres.

Formalités

Visa touristique de 30 jours, qui peut être renouvelable sur place (privilégiez Shiraz). Pour vous faciliter grandement la vie, faites affaire avec une agence de voyages iranienne; elle vous aidera à obtenir une lettre d’invitation que vous présenterez avec votre demande de visa. La plupart des agences offrent leurs services en français (dont la très recommandable Pars Tourist Agency – www.cle2perse.com). On vous demandera aussi de soumettre un itinéraire. La demande de visa comme telle est faite par la poste auprès de l’ambassade d’Iran à Ottawa.

Quand partir 

Préférez l’automne et idéalement le printemps. Évitez l’été de juin à septembre, beaucoup trop chaud.

S’y rendre, s’y déplacer

À partir de Montréal, plusieurs vols vers Téhéran via les grandes capitales européennes. KLM notamment, qui dessert Téhéran 6 fois par semaine via Amsterdam. Sur place, les transports sont fréquents, sécuritaires et incroyablement abordables. La majeure partie des sites d’intérêts sont facilement accessibles en bus et taxi partagés. Pour vos visites (très) matinales, votre hôtel se fera un plaisir de vous réserver un taxi. Pour les déplacements entre les grandes villes, vous aurez le choix entre l’autobus (de très confortables Volvo dont le tarif inclut une réjouissante boîte à lunch), le train et les vols intérieur.
Vous n’êtes pas pressé et aimez le train? Tentez l’expérience de la liaison Istanbul-Téhéran du mercredi soir. Trois jours et demi de paysages bucoliques et de rencontres passionnantes avec des Iraniens retournant au pays. Pittoresque et inoubliable.

Argent 

La vie y est peu chère, les hôtels de catégorie intermédiaire sont entre 15 et 30 $ la nuitée, selon les villes.
La monnaie est le rial iranien (IRR) mais les Iraniens font souvent référence l’ancienne monnaie, le toman. Les cartes bancaires et de crédit ne vous seront d’aucune utilité sur place (mis à part chez certains marchands de tapis pour la dernière). Apportez donc plus d’euros et de dollars américains que nécessaire.

Blog voyage famille vietnam de Minh Anh Voyage
Phản ứng:

0 nhận xét:

Enregistrer un commentaire

Bookmark Us

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Search Our Site